3ème promotion des instructeurs et moniteurs en intervention professionnelle de la gendarmerie nationale malagasy

Du 15 septembre au 17 octobre, le centre de formation des unités mobiles (CFUM) à IVATO et la coopération française en la personne du capitaine Rupp Stéphane « expert ordre public et moniteur en intervention professionnelle » ont organisé la troisième session de formation des instructeurs et moniteurs en intervention professionnelle (MIP).

Ces démonstrations de grande qualité ont permis aux spectateurs d’apprécier les différents domaines d’expertise de ces spécialistes en intervention professionnelle.
Enfin, dans la plus pure tradition militaire, la promotion « FANILO » était rassemblée sur la place d’armes pour recevoir, des mains des autorités, leurs diplômes et pour la première fois un brevet métallique numéroté attestant de leur nouvelle qualification.

JPEG

Formation très sélective et exigeante, elle a pour objectif, conformément aux directives du COMGN, d’optimiser le caractère opérationnel de la gendarmerie au quotidien en dotant toutes les circonscriptions de gendarmerie (CIRGN) de formateurs qualifiés dans le domaine de l’intervention professionnelle.
52 candidats issus de toutes les formations de la gendarmerie plus 2 éléments de la police nationale, et 2 policiers municipaux ont présenté les tests de présélection qui se sont déroulés du 16 au 20 juin 2014.
Au terme de cette semaine d’évaluation, 43 candidats ayant satisfait aux exigences physiques et possédant les aptitudes nécessaires ont été retenus.
Le 15 septembre 2014, 38 candidats issus des présélections ont passé le portail du CFUM pour suivre le cursus de formation .
Mais avant de dispenser celle-ci, il fallait s’assurer que tous ces aspirants MIP possédaient les capacités physiques et mentales pour suivre le stage dans des conditions optimales. La première étape a donc été la validation du niveau physique minimal à travers la réussite aux agrès et à la marche commando.
29 stagiaires ont satisfait à cette obligation et 9 ont été remis à disposition de leur unité respective.

Promotion solide et d’un bon niveau général, elle a atteint successivement les objectifs fixés et exigés dans des domaines aussi variés que la maîtrise sans armes de l’adversaire, du tir, des techniques d’investigation, du secourisme et du franchissement opérationnel.

Au final, 25 stagiaires ont été reconnus aptes à arborer le brevet d’instructeur ou de moniteur en intervention professionnelle.

La cérémonie de clôture s’est effectuée sous le haut patronage du secrétaire d’état auprès du ministère de la défense chargé de la gendarmerie, le général de division PAZA,t en présence de très nombreuses autorités et de nombreux invités.

Avant de procéder à la proclamation du classement de stage et à la remise des diplômes, les nouveaux MIP ont eu à cœur de montrer à leur parrain, le colonel RAKOTOMAHANINA FLORENS, commandant la circonscription de gendarmerie de Tananarive ainsi qu’aux autorités présentes et à leurs invités, les différents savoir-faire acquis au cours de leur formation.
JPEG

Dernière modification : 05/01/2015

Haut de page