Aide française aux populations affectées par le cyclone Haruna

La France se mobilise pour venir en aide aux populations malgaches, victimes du passage du cyclone Haruna sur le Sud de Madagascar le vendredi 22 et le samedi 23 février 2013.

Après le passage du cyclone Haruna sur le Sud de Madagascar, le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères a fait la déclaration suivante (point de presse du mercredi 23 février 2013) :

« La France exprime toute sa solidarité et son soutien aux populations malgaches, victimes des conséquences désastreuses du passage du cyclone Haruna sur la Grande Ile.

Considérant l’importance des dégâts provoqués par cet événement dramatique, nous nous sommes immédiatement mobilisés pour fournir une aide matérielle aux sinistrés et répondre, en coordination avec les autres bailleurs, à l’appel international des autorités malgaches.

Une aide humanitaire de la Plateforme d’Intervention Régionale pour l’Océan indien de la Croix-Rouge, contenant notamment du matériel de reconstruction, des kits de survie ainsi que des systèmes de traitement de l’eau, a ainsi été chargée sur un navire des Forces Armées de la Zone Sud de l’océan Indien, qui doit l’acheminer au plus vite de La Réunion vers Tuléar ».

A la demande de la Croix-Rouge malgache, et en coordination avec la FICR, la Plateforme d’Intervention régionale de l’océan Indien de la Croix-Rouge française (PIROI) a été activée mardi 26 février et acheminera, par bateau et depuis son entrepôt de La Réunion, 35 tonnes de matériel humanitaire. Ce matériel inclut 1500 kits de reconstruction de l’habitat, 3000 bâches et trois lignes de traitement d’eau, permettant de répondre aux besoins de 1500 familles affectées par le cyclone.

Le patrouilleur austral de la Marine nationale française, l’Albatros, appareille jeudi 28 février à 8h00 à La Réunion pour acheminer les 35 tonnes de matériels, qui seront débarquées dès son arrivée le lundi 4 mars à Tuléar.

JPEG - 90.7 ko
L’Albatros appareillera le 28 février avec 35 tonnes de matériels.
Arrivée prévue à Tuléar le 4 mars.

JPEG

La France s’est mobilisée depuis les premiers jours en fournissant, via son centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (COGIC), des images satellitaires aux autorités malgaches (BNGRC) pour leur permettre de visualiser rapidement les zones touchées par le cyclone.

JPEG - 188.6 ko
A gauche, une image satellite des zones inondées sur Tuléar prise le 26 février à 10h00 - A droite, son interprétation par le COGIC montrant en bleu les zones inondées.

Dernière modification : 27/02/2013

Haut de page