Androy - Ambovobe

- Conseil Général de l’Eure
- Ong oeuvrant en Androy

I- CONSEIL GENERAL DE L’EURE

Le Département de l’Eure s’est engagé depuis 1998 dans des projets de coopération décentralisée avec TSIHOMBE, au cœur de l’Androy, à l’extrême sud de Madagascar.

Cette coopération fait l’objet depuis cette date de conventions de partenariat avec l’Association Française des Volontaires du Progrès (AFVP), devenue France Volontaires.

Entre 1998 et 2005, le Conseil général de l’Eure a appuyé un programme de développement local sur le territoire de l’ex Sous-préfecture de Tsihombé, en matière de santé et d’éducation notamment dans un premier temps, puis en matière de renforcement institutionnel.

Par la suite, la coopération s’est attachée à mettre en œuvre une démarche de développement local à travers trois fonds : Fonds de Développement Local, Fonds de Développement de l’Equipement, Fonds de Développement Communal.

Ces différents fonds ont permis d’appuyer plusieurs projets :
- mise en œuvre d’un programme d’assainissement de la ville de Tsihombe (WC public et ramassage des ordures) ;
- appui aux initiatives des quartiers (27 micro projets financés) ;
- identification et financement des projets de trois communes rurales ;
- réalisation de 24 écoles primaires dans le district de Tsihombe ;
- formation des élus locaux, échanges et mise en réseau avec les acteurs du développement de la région Androy.

A partir de 2007, la coopération s’est attachée à soutenir, via l’association Havelontika, les programmes de développement local à Tsihombé à travers notamment :

- le financement du Centre d’Appui aux Communes (appui paysannerie, environnement, gestion communale et fiscalité) ;
Ce CAC rassemble 7 communes depuis 2007 : il opère sur le renforcement communal à travers la fiscalité et la mise en place de 3 guichets fonciers (sur les 5 prévus initialement), et se compose de 4 animateurs appuyés par 2 Volontaires. Malgré des difficultés liées parfois aux coutumes locales, les guichets fonciers ont pu démarrer leur activité. En ce qui concerne la fiscalité, de gros progrès ont été réalisés en matière de recouvrement ; en raison d’un tassement constaté en 2009 lié sans doute à la crise, un nouvel élan sera impulsé en 2011 sur ce sujet ;
- la création d’une coopérative agricole test qui pourrait le cas échéant être reproduite ;
- un projet spécifique de sensibilisation à l’hygiène et la santé ;
- le soutien à une radio locale de Tsihombé qui émet dans le district ;
- le soutien à un festival de musique traditionnelle Rebeke.

Lors de l’appel à projets 2009, le MAEE a accordé au Conseil Général une subvention de 50.000 euros. Le budget alloué par cette collectivité s’est monté à près de 100.000 euros par an de 2008 à 2010.

Le Conseil Général de l’Eure poursuit son soutien au développement du district de Tsihombe. Un projet global de 135.000 euros va être mis en œuvre à partir du second semestre 2011, pour lequel la DAECT a accordé un co financement de 26.000 euros dans le cadre de son appel à projets 2011. Il s’agit essentiellement de prendre pour base d’action le CAC et l’association Havelontika, (qui est l’association des Maires du district), pour réaliser 4 axes de projets :

- le renforcement des capacités de gestion communales pour parvenir à une plus grande autonomie (élaborer les budgets, gérer les ressources humaines et la ficalité) ;
- le renforcement de la maîtrise d’ouvrage (développer les communications entre acteurs, renforcer les compétences techniques, responsabiliser les habitants des hameaux environnants, dynamiser l’entreprenariat local pour qu’il puisse répondre aux appels d’offres) ;
- l’appui au développement économique du district (valoriser les ressources naturelles du district) ;
- l’appui aux initiatives culturelles (organisation du festival de musique Rebeke).

II- ONG ET ASSOCIATIONS OEUVRANT OU AYANT ŒUVRE EN ANDROY

- Aide et Action
- Andrew Lees Trust
- Fert
- GRET
- Havelontika

Dernière modification : 03/11/2011

Haut de page