Retour sur les conférences des 18, 19 et 20 mars 2013 à l’IFM : "Antananarivo, cité historique et moderne, avec ses politiques et enjeux de développement"

Après l’exposition « Antananarivo, Tranches de ville » inaugurée le 4 mars dernier,
présentant la capitale malgache sous ses différents aspects : historique, architectural, urbain, artistique…, l’Institut français de Madagascar, en collaboration avec l’Institut français de Paris, l’Institut des Métiers de la ville et ses autres partenaires locaux, a également organisé autour de ce thème trois conférences débats qui se sont tenues les 18, 19 et 20 mars dans ses murs.

>> Lire l’article sur notre site web au sujet de l’exposition "Antananarivo, tranches de villes" du 5 au 23 mars 2013 à l’IFM

JPEG

Antananarivo dispose d’un patrimoine architectural, urbanistique et historique qui s’est développé au fil du temps par l’apport de cultures successives qu’il est important de sauvegarder.
La capitale doit faire face à une importante croissance démographique et définir une politique de la ville tenant compte des enjeux sociétaux, environnementaux et économiques, que sont la sécurité alimentaire, la lutte contre l’ insalubrité, l’accès à l’eau et l’électricité, la gestion des transports, la réglementation des constructions, la préservation du patrimoine et le développement touristique.

Comment la capitale malgache s’est-elle construite ? Comment a-t-elle évolué au fil du temps ? Quelles sont les perspectives aujourd‘hui ?
Autant de questions auxquelles ont tenté de répondre des historiens, architectes, urbanistes, autorités locales… face à un public très participatif et à chaque fois venu nombreux, pour ainsi mener une réflexion commune sur les différentes problématiques existantes.

Introduction de la conférence par M. Philippe Georgeais, Conseiller de Coopération et d'Action Culturelle de l'Ambassade de France à Madagascar. - JPEG

Une première réflexion sur le patrimoine tananarivien
Antananarivo, « cité des milles » et capitale de la Grande Ile, dispose d’un patrimoine historique et architectural d’une grande richesse. L’évolution architecturale s’exprime à travers les caractéristiques des différents quartiers qui ont su préserver leur identité. Mais ce patrimoine fragile est aujourd’hui en péril.

La première conférence, intitulée « Richesses du patrimoine et évolution d’Antananarivo : cité historique, capitale moderne », a permis de revenir sur l’histoire de la ville, son évolution architecturale et les caractéristiques des différents quartiers.
Le cadre légal de la préservation de ce patrimoine y a été évoqué ainsi que l’évolution de la planification du développement de la ville, schémas directeurs et réalités du développement urbain d’Antananarivo.
Et enfin, l’accent a été mis sur les conséquences de la croissance démographique et de la migration urbaine sur le développement urbain et les pressions exercées sur le patrimoine.

Exemple d'un projet urbain en faveur du développement économique et social - JPEG

De nombreux défis à relever
La deuxième conférence, « Politiques de la ville à Antananarivo » porte sur les défis à relever pour que cette ville ne perde pas son identité et ne se transforme pas en un immense bidonville : gestion des services urbains de base, mobilité urbaine, habitat, …
En effet, Antananarivo d’aujourd’hui est une capitale de 3 millions d’habitants qui doit faire face à une migration urbaine de plus de 100 000 personnes chaque année.

Plusieurs sujets ont été présentés : la gestion des services urbains de base (assainissement, déchets), la gestion de la mobilité urbaine et des artères de circulation (routes, zones piétonnes, escaliers), la gestion des marchés et la politique de l’habitat pour l’agglomération d’Antananarivo.

Un public venu nombreux, participant aux débats. - JPEG

« Enjeux économiques et perspectives de développement urbain »
C’est ainsi que s’intitule la troisième conférence débat. Antananarivo constitue le poumon économique du pays. La capitale, par son activité, produit la moitié de la richesse nationale. Les enjeux du développement économique sont donc majeurs et dépendent de l’aménagement urbain et de la politique de la ville en appui au développement économique et social.

Lors de cette dernière conférence, les enjeux du développement économique en milieu urbain et la valorisation du patrimoine ont été mentionnés, tandis qu’un projet d’investissement, « Tana City », a été pris comme exemple, ainsi que des projets urbains en faveur du développement économique et social : ceux des quartiers de Mahamasina et d’Anosy.

Dernière modification : 09/04/2013

Haut de page