Célébration de la Fête nationale...

La traditionnelle réception à la Résidence de France à Ivandry, à Tananarive, dimanche 14 juillet 2019, a rassemblé une foule nombreuse sous un ciel bleu et un soleil généreux. L’occasion a été offerte à Mme VOULAND-ANEINI d’exprimer son regret de quitter "ce pays à la fois si lointain et si proche".

JPEG

Dans son allocution, l’Ambassadeur a admis que "les bouleversements intervenus au cours des derniers mois dans la vie du pays comme dans les relations bilatérales" ont mobilisé toute son attention.

"L’élection du Président Andry Rajoelina sur la base d’un programme ambitieux (...) a donné une nouvelle dynamique à la relation avec la France", a également déclaré l’Ambassadeur, rappelant qu’Emmanuel Macron a reçu son homologue fin mai à Paris. "Les liens de confiance vont se consolider sur des bases saines et concrètes", a estimé Mme Vouland-Aneini.

L’une des difficultés majeures auxquelles Madagascar aura à se frotter "sera de composer avec la réalité du pays, de trouver le rythme qui permettra de satisfaire les besoins légitimes de la population, d’avancer sur tous les grands chantiers en respectant à la fois l’équilibre écologique et l’équilibre financier afin de conserver à la fois la durabilité du développement et votre souveraineté".

L’Ambassadeur a terminé son propos en réitérant que "sur ce chemin difficile, la France est prête à vous accompagner".

Pour retrouver la totalité du discours de l’Ambassadeur en français et en malgache

Word - 25.5 ko
(Word - 25.5 ko)

JPEG

Dans sa réponse, le ministre des Affaires étrangères, Naina Andriantsitohaina, a loué la richesse des liens qui unissent nos deux pays. Le ministre a consacré l’essentiel de son propos à la volonté des Présidents Macron et Rajoelina d’aller de l’avant dans la mise en oeuvre d’une commission mixte sur les îles éparses.

Naina Andriantsitohaina a indiqué que son gouvernement "met en place un comité qui réunira tous ceux qui, de près ou de loin, auront compétence à s’exprimer sur ce sujet". Anticipant les critiques qui ne manqueront pas à l’endroit d’un camp comme de l’autre, il a souhaité qu’une première réunion de la commission mixte puisse se tenir à Tananarive dans un avenir le plus rapproché possible.

La réception officielle a été suivie en soirée de la non moins traditionnelle soirée festive, où orchestres, DJs, stands de nourriture et de boissons, et feu d’artifices ont fait le bonheur de la communauté française venue très nombreuse.

La Fête Nationale a été célébrée aussi ailleurs dans la Grande île et notamment à Nosy-Be et Antsiranana qui ont bénéficié de la présence de deux bâtiments de la Marine nationale.

JPEG

Les Consuls honoraires de France à Nosy Be et à Antsiranana, Ms Alain SCHMALTZ et Daniel LOZES, ont organisé des réceptions rassemblant la communauté française de leur circonscription. Ils ont pu profiter de la présence de deux bâtiments de la Marine nationale en relâche opérationnelle.

JPEG

M. Alain SCHMALTZ a rassemblé la communauté française installée à Nosy Be et l’équipage du Beautemps-Beaupré au mouillage dans la baie d’Hellville pour célébrer la fête nationale. Avant que le bâtiment océanographique ne reprenne la mer, la communauté française a pu visiter le bord et les équipements scientifiques de ce bateau qui agit pour le compte du service hydrographique et océanographique de la marine (SHOM).

En soirée à l’Est de la région de Diana, M. Daniel LOZES organisait le traditionnel bal populaire dans la résidence de France d’Antsiranana. C’est le bâtiment multi-mission Champlain qui était en escale pour l’occasion. La communauté française, installée ou de passage, ont pu échanger avec l’équipage du Champlain qui mène de nombreuses missions de coopération entre la France et Madagascar.

JPEG

Les escales de ces deux bâtiments ont été l’occasion de fournir aux forces navales malgaches du carburant pour qu’elles puissent mener des patrouilles dans leurs eaux et ainsi protéger les ressources halieutiques de la Grande-Île.

Dernière modification : 03/09/2019

Haut de page