Cérémonie du 14 Juillet 2009 vue par la presse (Extraits)

MADAGASCAR-LAZA du mercredi 15 juillet 2009

Réactions au discours de SEM Jean-Marc Châtaigner :
« Pierrot Rajaonarivelo l’a qualifié d’un « discours complet ». Il a expliqué que la France n’a pas hésité à signifier sa position et qu’elle rallie celle de l’ONU et de la SADC. […]Roland Ratsiraka, vice-président de la HAT « Ce discours est plein de sagesse, la France est prête à faire de son mieux pour aider Madagascar. Elle regarde en premier lieu les intérêts de la population malgache « […]. Le parti Arema a également émis son avis par la voix d’Ange Andrianarisoa « La France fait savoir qu’elle n’a aucun parti pris. Et à chaque décision qu’elle souhaite prendre, elle a recours à une concertation préalable avec les parties prenantes. C’est un bel exemple d’intégrité. La France n’oublie pas Madagascar[…] ».

« L’ambassadeur français a été un peu sévère dans son allocution. Il n’a pas du tout hésité à dire ce qu’il pensait de la situation. […] »

LA VERITE du mercredi 15 juillet 2009

« Célébration de la Fête nationale française hier à Ivandry : LA France ACCUSE ! Hier son successeur Jean-Marc Châtaigner a ébloui plus d’un quand durant la célébration de la fête nationale française il a carrément accusé tant des politiques malgaches que la communauté internationale d’avoir leurs responsabilités respectives dans la crise politique qui a miné Madagascar depuis janvier dernier[…]. Néanmoins, Jean-Marc Châtaigner ne s’est pas cantonné à « cribler » de balles tout ce beau monde dans la mesure où il a également tracé une voie claire devant permettre aux Malgaches de mettre à jamais derrière eux les heurs et malheurs de cette crise politique […]. »

LA GAZETTE DE LA GRANDE ÎLE du mercredi 15 juillet 2009

14 juillet à la Résidence de France : UN DISCOURS AMBIGU…. »
« En tout cas les invités de ce 14 juillet sont restés sur leur faim. Ils voulaient visiblement que l’ambassadeur soit plus précis dans son discours. Il aurait dû indiquer si Paris est pour contre la Hat : Que les choses soient claires[…]. Aussi que l’Hexagone n’accable t-il pas trop la HAT, car cela ne fait que brouiller davantage les cartes. Que la France ne hurle pas avec les loups ! […] »

MADAGASCAR-MATIN du mercredi 15 juillet 2009

« A l’opposé jamais encore depuis l’Indépendance on a enregistré une telle agressivité qui s’apparente à une francophobie et dans des déclarations publiques et par des comportements individuels[…]. De la manière la plus simple, le diplomate a adressé un message que chacun doit relayer : Ni indifférence, ni ingérence […]. Ce 14 juillet 2009 aura peut-être marqué le début d’une nouvelle ère dans le style de relation malgacho-française. L’ambassadeur de France a beaucoup dit, et pourtant il semble qu’il s’est fait beaucoup d’amis. […] »

L’EXPRESS DE MADAGASCAR du mercredi 15 juillet 2009

« Si l’année dernière l’assistance avait du mal à trouver l’appétit, cette fois les invités se sont réjouis du courage du diplomate qui se trouve pourtant dans une position inconfortable depuis son arrivée […] Jean-Marc Châtaigner a fait une analyse sans complaisance, une dissertation impartiale, un constat sans état d’âme où le passé servait de « transition » pour cerner un avenir dont les contours sont en pointillés. […] »

LA GAZETTE DE LA GRANDE ÎLE du jeudi 16 juillet 2009

« L’ambassadeur a tenu des propos blasphématoires » déclare Pierre Tsiranana, président national du Parti Fort Démocratique de Madagascar (PFDM) et membre de la HAT […] Pour ce politicien, les propos de ce diplomate étaient plus qu’outrageuses, ils tenaient simplement du blasphème pur et simple ! […] En déclarant publiquement que vous ne reconnaissez aucune autorité dans ce pays, et ce devant un parterre de diplomates, de hautes personnalités cives et militaires dont les membres de la HAT, vous traitez notre peuple, comme moins que rien […] Vous blasphémez contre notre peuple et ses dirigeants qui font tout pour remettre Madagascar dans le droit chemin des nations dites civilisées. Il est clair que vous voulez favoriser la candidature de Marc Ravalomanana à la présidentielle. […] »

« Cet ambassadeur français voulait donner raison au mouvement populaire qui a poussé Ravalomanana à démissionner. »

O2 du jeudi 16 juillet 2009

« L’ambassadeur malgache méprisant envers les Malgaches ? Ils sont venus pour écouter le discours de Jean-Marc châtaigner. Et c’est là que tout le monde est devenu livide, car les points saillants du discours de M. l’ambassadeur n’étaient que des critiques et des accusations lancées contre les dirigeants, tout le monde a eu son compte, le camp Ravalomanana, le camp de la Hat et même la communauté internationale a reçu une gifle de la part de ce diplomate français […] »

COURRIER DE MADAGASCAR du vendredi 17 juillet 2009

« Fetison Andrianirina, chef de la délégation de la mouvance Ravalomanana aux négociations s’est dit satisfait du discours de l’ambassadeur de France Jean-Marc Châtaigner lors de la cérémonie du 14 juillet […] ».

MALAZA du vendredi 17 juillet 2009

[…] « Tout est actionné, que ce soit la diplomatie des dollars ou de l’euro, ou les conspirations, ou les médisances sur les compatriotes, et où l’on rejette le blâme sur les hommes politiques qui ont leur personnalité et qui pourraient gêner les complots et pièges de la France pour avoir la main mise sur Madagascar. » (extraits traduits)

COURRIER DE MADAGASCAR du samedi 18 juillet

« Jean-Marc Châtaigner : Un nouveau pro consul ? L’histoire se répète. Les propos désobligeants et condescendants de l’Ambassadeur de France en quête d’accréditation officielle ont réveillé la bourgeoisie intellectuelle d’Antananarivo de sa torpeur. Se posant en donneur de leçon, il a voulu départager les responsabilités des parties prenantes y compris la communauté internationale sur l’origine de la crise à Madagascar sans aller jusqu’au fond des problèmes du citoyen malgache[…] ».

LES NOUVELLES du samedi 18 juillet 2009

Que pouvez vous dire à propos du discours de l’ambassadeur de France concernant la situation à Madagascar ? Réponse de Jacques SYLLA, président de l’Assemblée nationale « Pour moi, c’était un discours très sérieux, mais aussi très courageux. L’ambassadeur de France a mis toutes les parties devant leurs responsabilités. Tout le monde a été interpellé. Quant à la position de la France, telle qu’elle a été exposée par l’ambassadeur, c’est celle de l’ensemble de la communauté internationale. Il souhaite que les choses avancent par la volonté des Malgaches. »

LA VERITE du samedi 18 juillet 2009

« La vérité…si je mens par Patrick RAJOELINA[…]. Surtout que certains de nos compatriotes déçus par les politiciens malgaches ne cherchent pas à l’étranger la cause d’une crise nationale, interne et pour tout dire malgacho-malgache ! Comme le martelait Barack Obama au Ghana le 11 juillet dernier : « Le futur de l’Afrique est l’affaire des africains ». Et comme l’évoquait récemment avec pertinence un diplomate « Seuls les malgaches peuvent être les architectes et les bâtisseurs du nouvel ordre constitutionnel ».

Dernière modification : 22/06/2011

Haut de page