Coopération : Subvention en faveur du renforcement de la décentralisation

Subvention de deux millions d’euros de l’Agence Française de Développement pour le renforcement des capacités de l’Institut National de la Décentralisation et du Développement Local (INDDL) et de 27 communes du Grand Antananarivo

Le Gouvernement malagasy, l’Agence Française de Développement (AFD) et l’Ambassadeur de France ont procédé le 27 septembre 2018 à la signature d’un accord de financement en faveur du renforcement de la décentralisation.

JPEG
L’Ambassadeur de France à Madagascar, Mme VOULAND-ANEINI, et la ministre des Finances et du Budget, Mme ANDRIAMBOLOLONA

Le projet "Gouvernance Urbaine du Grand Antananarivo" d’un montant de plus de vingt milliards d’ariary (cinq millions d’euros) s’inscrit dans la continuité et en complémentarité des actions soutenues par l’Ambassade de France et les collectivités territoriales françaises. Il est également articulé aux financements de l’AFD dans le secteur du développement urbain, en particulier le projet d’aménagement de quartiers précaires (Lalankely phase III).

Le Gouvernement malagasy a sollicité cet appui auprès de la France au travers de l’AFD pour contribuer à une meilleure maîtrise du développement urbain du Grand Antananarivo.

Le projet comporte deux objectifs :

i) l’amélioration de la planification de l’agglomération et de l’efficacité des services urbains pour ses habitants grâce à la création d’une agence d’urbanisme ;

ii) le renforcement des capacités de 27 communes du Grand Antananarivo et l’ingénierie de formation urbaine, via un appui à l’Institut National de la Décentralisation et du Développement Local.

L’Agence d’Urbanisme du Grand Antananarivo (ou Ivom-Panajariana ny Tananan’Antananarivo sy ny manodidina - IPAM) sera un outil technique d’observation et de conseil avec une gouvernance partagée entre l’Etat, la Commune Urbaine d’Antananarivo et les Communes périphériques. Elle ciblera en priorité la connaissance foncière, la mobilité, l’assainissement et les déchets. Elle fera l’objet d’un financement de la part de l’AFD, dès sa création (trois millions d’euros).

L’accord de deux millions d’euros signé le 27 septembre porte sur, d’une part, le renforcement des capacités de l’INDDL pour accroitre ses moyens d’intervention et en faire le « gardien » des normes sur les différents appuis apportés aux collectivités territoriales et, d’autre part, le renforcement des capacités principalement de 27 communes du Grand Antananarivo, également bénéficiaires du projet Lalankely.
Le pilotage et la gestion du projet sera confié à l’INDDL, qui bénéficiera d’une rétrocession du financement de la part de l’Etat. Pour ce premier appui important de l’AFD, il sera appuyé par une assistance technique dont le recrutement est en cours de finalisation.

L’INDDL est un Etablissement Public à caractère Administratif, rattaché au Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, œuvrant dans les domaines de formation et d’accompagnement des Responsables des Collectivités Territoriales Décentralisées.

Le projet aura un impact positif en termes d’appui à la politique de décentralisation et de renforcement des capacités des communes urbanisées. L’INDDL aura développé sa capacité d’intervention, ainsi que des normes et des fonctions référentielles de qualité.

Pour en savoir plus :
AFD Madagascar

Dernière modification : 27/09/2018

Haut de page