Déclaration commune de la société civile pour œuvrer en faveur des droits humains à Madagascar

Après deux jours de travaux, la 4ème édition du séminaire annuel de la société civile « Société civile et respect des droits humains à Madagascar : regards croisés » s’est conclue samedi par une journée ouverte au public sur le parvis de l’hôtel de ville d’Antananarivo et par la présentation de la « Déclaration commune de la société civile pour œuvrer en faveur des droits humains à Madagascar ».

La journée a ainsi débuté par une lecture publique de la déclaration, en présence de Mme Véronique VOULAND-ANEINI, Ambassadeur de France à Madagascar, de Mr Antonio SANCHEZ-BENEDITO, Ambassadeur de l’Union Européenne, des Organisations de la société civile participantes, et d’un public venu nombreux pour l’occasion.

PDF - 216 ko
Télécharger la déclaration commune de la société civile pour œuvrer en faveur des droits humains à Madagascar
(PDF - 216 ko)

La journée s’est poursuivie par la visite des stands de la centaine d’associations et d’ONG présentent, couvrant l’intégralité des thématiques abordées lors du séminaire.

Le public a également pu assister à un spectacle de danse de l’association les Orchidées Blanches, à un spectacle de marionnettes réalisé par l’association ATD Quart Monde, ainsi qu’à une animation danse de l’association Kozama.

La journée s’est conclue par la finale du concours de plaidoirie pour les Droits Humains organisé par la Radio Université Ambohitsaina 107FM et le Centre de Presse Malagasy de l’Université d’Antananarivo. Il a été remporté par l’équipe Loharano de l’Université d’Antananarivo, composée de RANDRIAMBOLOLONIAINA Famenontsoa, d’ANDRIANARIMANANA Hajanirina, et d’ANDRIANIRINA Fanomezantsoa.

Cette journée est l’aboutissement de trois jours de travaux et de discussions intenses sur les Droits Humains à Madagascar et sur le rôle de la société civile dans leur défense. Ce séminaire a permis de dresser l’état des lieux du respect des droits humains dans le pays, leur perception par la population, et aux ONG et associations luttant pour les Droits de l’Homme à Madagascar de se rencontrer et d’échanger sur leurs pratiques.

Le rapport final du séminaire, synthétisant les travaux et les discussions de ces trois jours, sera disponible prochainement.

Merci à tous les participants pour avoir fait de ce séminaire une réussite.

Dernière modification : 20/11/2017

Haut de page