Discours de l’ambassadeur lors du 8ème Colloque national de l’Alliance Française le 22 mai 2013

L’ambassadeur a prononcé un discours à l’occasion du 8ème colloque national de l’Alliance Française qui s’est tenu du 22 au 25 mai 2013. Le Colloque a été l’occasion de célébrer les 130 ans de l’Alliance française par l’inauguration d’une exposition produite par la Délégation générale.

Madame Monique Ravaosolo Rakotoanosy, Conseillère spéciale de la Commune urbaine d’Antananarivo, représentant monsieur le Président de la Délégation Spéciale

Monsieur Pascal Pierrot Rabetahiana, Secrétaire général du Ministère de l’Education nationale

Monsieur Barthélémy D’Albia Randriamanasimbololonirina, Secrétaire général du Ministère de la Culture et du Patrimoine

Madame Louisette Randriamihaingo, Directeur des Relations interparlementaires et de la Communication du Congrès de la Transition

Monsieur Jean-Michel Frachet, Délégué général, représentant de la Fondation Alliance française à Madagascar

Monsieur Julien Rakotonaivo, Président de l’Alliance française d’Antananarivo, qui accueille ce Colloque

Madame et Monsieur les Conseillers de Coopération et d’Action culturelle, Véronique de Rohan Chabot et Philippe Georgeais

Mesdames et Messieurs les Présidents, Membres des Conseils d’Administration et Directeurs des Alliances françaises de Madagascar

Mesdames et Messieurs les amis et partenaires de l’Alliance française à Madagascar,

Je suis très heureux de me trouver à l’Alliance française d’Antananarivo ce matin, pour inaugurer avec vous cette 8ème édition de votre Colloque national qui, comme chaque année, réunit toutes les forces vives, Présidents, directeurs et partenaires de ce magnifique réseau de l’Alliance à Madagascar

VITALITE ET DYNAMISME DU RESEAU

L’Alliance française à Madagascar fait partie, depuis 1947 - l’Alliance française de Tananarive vient en effet de clôturer, en février dernier, les célébrations de son 65ème anniversaire), du réseau international de l’Alliance française. C’est en 1883 que l’aventure de l’Alliance a vu le jour, une aventure qui, aujourd’hui, poursuit son développement dans 135 pays, sous le même statut d’association de droit local à but non lucratif, partout gouvernée par de hautes personnalités locales bénévoles portant les mêmes valeurs humanistes. Je me réjouis de voir qu’une exposition intitulée « L’Alliance française a 130 ans ! » a été consacrée aux illustres Pères fondateurs de la « formule Alliance » - Pierre Foncin et Paul Cambon, qui ont réuni autour d’eux Louis Pasteur, Jules Verne, Jules Ferry, Armand Colin, Ferdinand de Lesseps, Ernest Renan et Gaston Maspero) et vous sera dévoilée dès ce soir.

Madagascar est l’un des plus grands pays d’Alliance, le 4ème au monde derrière le Brésil, la Colombie et la Chine, mais devant le Mexique, les Etats-Unis et la France. Avec son réseau de 29 associations que vous animez au quotidien dans tout le pays, l’Alliance française à Madagascar a, depuis 2009, fait preuve de sa vitalité, alors même que la crise politico-économique continue de frapper le pays et le pouvoir d’achat de ses habitants. En effet, ses activités en matière d’enseignement de la langue française ont progressé de 38% en 4 années (avec 27 846 étudiants différents et 41 810 inscriptions à une formation en 2012) , avec la mise en œuvre de programmes événementiels et d’animation culturelle dans les 29 villes du pays , ou bien encore la fréquentation de ses 53 centres de lecture (Alliances et CLIC) dans des endroits parfois même très reculés.

L’Alliance française continue de figurer parmi les partenaires de tout premier plan de la coopération franco-malgache car nous savons fort bien que, au-delà même de la promotion de la langue française et de la Francophonie, par-delà les efforts quotidiens portés au service du dialogue des cultures, des cultures française, malgache et francophones, et du développement de la lecture en français… au-delà de toutes ses activités quotidiennes toutes entières portées au service de la relation d’amitié entre Madagascar et la France, ce sont bien des valeurs d’Humanisme, de Solidarité et de Fraternité que nous avons en partage, ce supplément d’âme qui unit tous les pays qui partagent la langue française à un degré ou à un autre.

Pour cette raison, la France continue de soutenir activement l’Alliance française dans le monde avec, pour les quelque 300 Alliances qui ont signé une convention de partenariat avec le gouvernement français, la mise à disposition d’agents recrutés par le MAEE et le versement de subventions.

Malgré une réduction générale des moyens alloués à nos actions de coopération, le gouvernement français continue d’apporter son soutien à l’Alliance française à Madagascar, en mettant principalement à sa disposition un total de 19 agents français, dont 8 volontaires internationaux et 3 Volontaires du progrès, que je vois et que je salue ici, et des moyens sous la forme de subventions qui leur permettent, selon les cas, d’équilibrer leurs comptes ou d’engager des projets spécifiques selon les cas.

Mais au-delà de l’appui de la France, c’est à vous toutes et tous, Mesdames et Messieurs les Présidents, Membres des Conseils d’administration, pour votre engagement bénévole à la tête de votre Alliance française, secondés par les directeurs et salariés des Alliances de Madagascar, que nous devons ce beau résultat grâce à votre passion et votre dynamisme sans compter au quotidien, pour que l’Alliance, dans sa ville, dans votre ville, continue d’apporter ses services de proximité à la population locale, assurant ainsi pleinement ses missions de service public en matière d’Education, de Culture et de Lecture, portées par un projet associatif à but non lucratif, apolitique, laïc et international.

L’Alliance française, acteur incontournable dans vos villes respectives, bénéficie d’une image de marque incomparable grâce à cette relation unique qu’elle entretient avec les autorités locales et la population en offrant à cette dernière l’occasion de se perfectionner en langue française, instrument de communication qui reste essentiel pour la promotion sociale et l’évolution professionnelle des jeunes malgaches.

Sa mission première est éducative et vise à permettre à tous ceux qui le désirent et en ont la possibilité, de se perfectionner en français, cette seconde langue à Madagascar, qui reste un vecteur incontournable de promotion sociale et professionnelle, tout en continuant de rester la principale langue de l’ouverture internationale de Madagascar. Cette langue française n’est aucunement la propriété exclusive des citoyens français, et c’est avec plaisir que, moi-même comme tous mes compatriotes, sommes heureux de voir tous ceux qui le souhaitent, dans le monde entier comme à Madagascar, se l’approprier pour en faire l’une de leurs langues de réflexion et d’expression.

Mais au-delà de son activité d’enseignement et de formation à la langue française « sous toutes ses formes », l’Alliance française ne laisse jamais de prêter son concours à tous les établissements scolaires, secondaires et universitaires, publics et privés, qui le souhaitent en établissant une relation partenariale toute entière portée sur le partage des compétences et de l’innovation pédagogique, au service des enseignants de et en français et, in fine, au bénéfice de leurs élèves et étudiants. Je salue la présence parmi nous (Attn si présence confirmée) de M.le Ministre de l’Education qui ne manque jamais de faire appel aux Alliances françaises pour participer, aux côtés de l’Institut national de formation pédagogique et du Service de coopération de l’Ambassade de France, à la formation des enseignants de français.

Dans le cadre de sa mission en faveur du dialogue des cultures, l’Alliance s’attache également, aux côtés du Ministère de la Culture - dont je tiens à saluer ici la présence de Mme le Ministre (Attn si présence confirmée)– et avec ses nombreux partenaires, parmi lesquels l’Institut français, à promouvoir et soutenir nombre d’artistes malgaches en leur proposant des espaces d’expression artistique, permettant parfois l’avènement de talents qui parviennent à se lancer sur la scène de l’Alliance, comme ce fut le cas, par exemple, de Mika & Davis à Tamatave ou Samoela, ici-même à Tananarive. Je constate avec plaisir que l’Alliance française d’Antananarivo, qui nous accueille pendant ces 4 jours, a su envisager le développement de ses infrastructures en créant 5 nouveaux espaces de formation et 3 espaces scéniques, qui viendront s’ajouter à l’existant pour offrir un meilleur service à ses usagers et aux artistes de la ville et de ses environs… qui vous seront dévoilés au cours de cette matinée.

Enfin, l’Alliance française dans sa ville est souvent le seul lieu d’accès au livre grâce, notamment, au formidable partenariat de plus de dix ans avec l’association Trait d’Union France Madagascar, dont je salue la présence parmi nous de sa Présidente, Mme Christine de Gunzbourg.

C’est grâce à cet engagement de 65 ans tout entier porté, au quotidien, à cette relation de proximité avec la population locale et à travers tout le pays, que le gouvernement d’unité nationale de Madagascar a souhaité octroyer à l’Alliance française de Madagascar le statut d’Association reconnue d’Utilité publique, qui ne manque pas de récompenser le dynamisme de ce réseau et de l’encourager à poursuivre dans cette voie du partage et de la solidarité dans les domaines éducatifs et culturels.

DEFIS ET ENJEUX

L’Alliance française à Madagascar doit rester en mouvement, maintenir son dynamisme pour continuer d’honorer aussi dignement ce précieux label qui lui est délivré par la Fondation Alliance française et s’inscrire ainsi dans un développement durable, dans le respect de ses spécificités.

Depuis 2009, avec le soutien de la Fondation Alliance française et du ministère français des Affaires étrangères, la Délégation générale accompagne les Alliances dans un processus de professionnalisation et une démarche qualité.

Aujourd’hui, je constate avec plaisir que vous avez souhaité placer ce Colloque sous le thème « Travailler en réseau, mutualiser et professionnaliser », qui montre que l’heure est venue de mettre en commun ce que vous pouvez vous apporter mutuellement, et de la sorte, enrichir vos actions et pratiques au quotidien. Cette volonté affichée de renforcer vos liens opérationnels montre bien votre conscience de la nécessité d’être plus forts ensemble, et avec tous vos partenaires, afin de vous inscrire dans la durée et je puis vous assurer que le réseau de l’Alliance française à Madagascar peut continuer de compter sur le soutien de l’Ambassade de France et de son service de coopération

Ce Colloque sera, j’en suis sûr, un lieu d’échanges et un espace de dialogue ouvert aux bonnes pratiques partagées par vous toutes et tous. Je saisis à nouveau cette occasion pour réitérer mes remerciements à celles et ceux qui sont bénévolement engagés dans les Conseils d’Administration, mais également à tous les Directeurs, Directrices et salariés qui œuvrent au quotidien pour la pérennité de cette noble entreprise qu’est l’Alliance française.

Je vous souhaite d’agréables et fructueux travaux pour cette 8ème édition du Colloque national de l’Alliance française à Madagascar.

Dernière modification : 31/05/2013

Haut de page