Escale de la frégate "LE NIVOSE" à Diégo-Suarez du 05 au 07 octobre.

Trois ans, trois longues années sans voir apparaître la coque crise d’un bâtiment français dans le port d’Antsiranana où comme le disent plutôt les marins « Diégo ». _

Tous les marins rêvent de réaliser cette escale qui est inscrite dans le mythe de la Royale. Pourquoi ? Nul ne le sait exactement…on parle de la qualité de l’accueil, du bon vivre, des charmes de la région, des langoustes…enfin tout y passe. _

Et cette escale restera comme les autres, marquée du souvenir de cette ville attachée par des liens invisibles mais pourtant si solides à la France et à son passé maritime. _

Quel splendide spectacle que celui de la silhouette d’une frégate de surveillance dans les eaux de la baie de Diégo Suarez. L’accostage se fait sous les regards des autorités portuaires, ainsi que de l’officier de liaison détaché de la base aéronavale mais aussi de badauds espérant réaliser des affaires durant ces trois jours. _

Compte tenu de la reprise des escales, celle du Nivôse est dite « technique » avec une amorce de visites protocolaires. En effet , ce passage d’un bâtiment voisin (La Réunion) sera l’occasion d’un déjeuner officiel à bord réunissant le consul, le chef de la région, le chef de la région militaire, le directeur du bureau touristique, du chef du projet Marine en plus bien sur, des autorités du bord. Le reste de la journée étant consacré à la découverte de la rue Colbert et à la réception de nombreux articles commandés chez les ships locaux et négociés durement par les coopérants techniques de Diégo Suarez. _

Le lendemain, profitant de la présence française renforcée (habituellement seuls deux coopérants techniques résident à Diégo Suarez), Monsieur le consul invite à un déjeuner au grand hôtel le maire de la cité, le commandant de la base aéronavale, le directeur de la Comadié/SGTP (quais, remorqueur) , le commandant de la frégate et une partie de son staff, ainsi que les représentants de la coopération militaire marine à Madagascar. Il sera l’occasion d’échange de points de vue sur la situation actuelle à Madagascar mais aussi celui de la remise de cadeaux symboliques (tape de bouche, livre et coupelle) de la part du commandant de la frégate. _

Une dernière visite de la ville et la découverte des charmes des paysages côtiers auront raison de la fin de journée qui se termine par une dernière rentrée des permissionnaires à 01 heure. _

09h00 précises le Nivôse quitte le quai de Diégo Suarez avec l’espoir d’y revenir bientôt et sous le retard quelque peu nostalgique de la population venue en nombre pour l’appareillage. _

_CF Bruno DELANNOY - Chef du Projet Coopération "Marine" _

JPEG _
JPEG _
JPEG _

Dernière modification : 14/10/2011

Haut de page