Inauguration et remise d’équipements à des bureaux d’inspection du Ministère de la Justice.

Le vendredi 29 juin, s’est tenue l’inauguration du Bureau de Coordination du Contrôle des Juridictions et des Établissements Pénitentiaires (BCCJEP), par Madame Noro Vololona Harimisa, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, en présence de la coordinatrice du Bureau, Madame Miadantsoa Ramalanjaona, de l’Ambassadeur de l’Union Européenne à Madagascar, Monsieur Antonio Sánchez-Benedito et de l’Attaché de coopération de l’Ambassade de France, Monsieur Stéphane Gallet.

Cette inauguration a également été l’occasion pour les partenaires du Ministère de la Justice : la Délégation de l’Union Européenne, l’Ambassade de France, de remettre aux équipes nouvellement installées les nouveaux guides d’inspection des juridictions appuyés par le projet NFD, ainsi que du matériel informatique dans le cadre du projet ASEJJ (Appui à la Sécurité Judiciaire et Juridique).

Ces nouveaux bureaux accueilleront les trois directions de la BCCJEP : la Direction de la Promotion de l’Intégrité, la Direction de l’Inspection Pénitentiaire et la Direction de l’Inspection des Juridictions.

Ce Bureau, issu d’un processus appuyé par les partenaires techniques et financiers, aura pour mission de promouvoir l’intégrité de la justice auprès de l’administration et du contribuable ainsi que de s’assurer que les valeurs d’intégrité sont prises en compte dans tous les aspects de l’administration de la justice.

Madame la Garde des Sceaux a tenu à souligner dans son intervention l’existence du lien fort entre le Ministère de la Justice, l’Union Européenne, le PNUD, l’Ambassade de France et bientôt l’Agence Française pour le Développement (AFD). Le chef de la Délégation de l’Union Européenne a témoigné du soutien de l’Union Européenne à la volonté de changement du ministère de la justice en vue d’obtenir des résultats rapides dans l’intérêt du peuple malgache.

La remise de matériel informatique effectuée avec le soutien du Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France intervient dans le cadre du projet d’Appui à la Sécurité Judiciaire et Juridique (ASEJJ) à Madagascar, lancé en 2015. Le premier axe d’intervention de ce projet vise l’instauration de mécanismes efficaces de sanction aux manquements à l’éthique et aux dysfonctionnements dans les fonctions judiciaire et pénitentiaire.

Dernière modification : 04/07/2018

Haut de page