L’AFD finance deux projets de développement rural et urbain

Deux accords de financement de projets de développement rural et urbain ont été signés le 8 juin entre le Gouvernement Malagasy et l’Ambassade de France.

L’Agence française de développement (AFD) représentée par son directeur à Madagascar, M. Jérôme Bertrand-Hardy, et le ministre des Finances et du Budget, Gervais Rakotoarimanana, ont signé deux projets dans les locaux du Ministère des Finances et du Budget : l’un de développement rural, le PADAP (Projet Agriculture Durable par une Approche Paysage), l’autre de développement urbain, le PIAA (Programme Intégré d’Assainissement d’Antananarivo).

GIF

De gauche à droite : le ministre des Finances et du Budget, M. Gervais Rakotoarimanana, l’Ambassadeur Mme Véronique Vouland-Aneini, et le Directeur de l’AFD Madagascar, M. Jérôme Bertrand-Hardy

« Le PADAP vise à améliorer la productivité agricole et la gestion durable des ressources naturelles. Les zones d’intervention sont celles qui disposent de grand potentiel agricole et qui sont exposées à des menaces sur l’environnement. Les actions dans ce cadre restent à définir avec les paysans, selon l’avancement du projet. Le périmètre géographique n’est pas préalablement défini, mais il s’agira d’activités transversales qui concerneront l’agriculture, l’élevage, l’environnement et l’eau », a affirmé l’Ambassadeur Véronique Vouland-Aneini, lors de la cérémonie de signature.

JPEG

Le PADAP dispose d’un budget de 100 millions d’Euros, cofinancé par l’AFD à hauteur de 25 millions d’Euros, la Banque Mondiale avec un prêt de 65 millions USD, le Fonds de l’Environnement Mondial avec un don de 13 millions USD. Il affectera 45 communes réparties dans 4 régions, et ciblera les agriculteurs, les fermiers, les organisations communautaires locales comme les associations d’usagers. « L’objectif est d’améliorer la gestion des ressources naturelles et de promouvoir les activités génératrices de revenus », a indiqué le ministre Gervais Rakotoarimanana, dans son intervention.

JPEG

Le programme PIAA bénéficie de 2,815 millions d’Euros de l’Union Européenne et gérés par l’AFD. « Six arrondissements sont victimes de la montée des eaux usées dans la ville d’Antananarivo, et sont vulnérables à chaque saison de pluie. La population verra donc les résultats tangibles de ce projet qui améliorera les conditions sanitaires et sociales », a affirmé le ministre Gervais Rakotoarimanana. Dès le mois d’août prochain, débuteront des travaux tels que le curage du canal d’Andriantany, la mise en place de stations de pompage etc.

Dernière modification : 09/06/2017

Haut de page