La France, invité d’honneur de la FIM 2017

La France était l’invité d’honneur de l’édition 2017 de la Foire internationale de Madagascar (FIM) (l’île Maurice l’avait été l’année dernière).

La Foire internationale de Madagascar (FIM) s’est tenu du 18 au 21 mai au Parc d’Exposition Forello Tanjombato. La 12e édition de la FIM a été un événement multi sectoriel et une plateforme incontournable du secteur privé.

JPEG

L’Ambassadeur de France en compagnie du Premier ministre prêt à couper le ruban et de Michel RAMIARAMANANA, président de la FIM (à sa gauche) lors de l’ouverture le 18 mai 2017

JPEG

Pour cette édition 2017 les conditions étaient réunies pour un véritable décollage économique, veulent croire les opérateurs. Sur les 12 000m² couverts de Forello Expo, la FIM offre opportunément à tous les chefs d’entreprise la possibilité de pouvoir se rencontrer, d’échanger ou d’envisager des partenariats.

L’un des sujets débattus parmi les participants : le climat des affaires, dont dépend largement l’attractivité de la Grande île. Un sujet qu’a également développé Mme Véronique VOULAND-ANEINI, Ambassadeur de France à Madagascar, lors de son intervention à l’ouverture du Salon. L’Ambassadeur a également rappelé le partenaire de longue date qu’est la France pour Madagascar, et la dimension régionale de sa présence, ce qui explique l’importance de la participation de La Réunion et de Mayotte à la FIM 2017. La France, a encore dit Mme Vouland-Aneini est, pour Madagascar, le point de " connection avec ses voisins immédiats de l’Océan indien, mais aussi avec ses voisins plus lointains et l’Union européenne".

Cette année, les entreprises françaises ont été particulièrement présentes. « Il existe des Chambres consulaires dont la Chambre de commerce et d’industrie franco-malgache (CCIFM). Les entreprises françaises sont présentes dans tous les secteurs d’activité, pour ne citer que l’énergie, les télécommunications dont notamment les centres d’appels, le tourisme », avait expliqué Jean Boulangé, conseiller économique adjoint auprès de l’ambassade de France à Madagascar, la veille de l’ouverture officielle de la FIM à Analakely.

La France dispose d’un très dense réseau diplomatique. Chaque Ambassadeur y est clairement positionné à la tête de « l’Equipe de France de l’Export ». Face aux défis liés à une concurrence de plus en plus forte en matière d’échanges commerciaux, la diplomatie économique a été retenue comme une priorité majeure de l’action extérieure de la France. « La France met l’accent sur la diplomatie économique à Madagascar », a pour sa part résumé Eric NOïTAKIS, Conseiller économique de l’Ambassade de France à Madagascar.

La tenue de la Conférence des bailleurs de fonds et des investisseurs (CBI) à Paris, à laquelle a participé la Grande île, a été une des raisons principales de la désignation de la France comme pays focus de cette édition.

La France étant le premier client de Madagascar et son deuxième partenaire commercial après la Chine, les entreprises françaises ont été nombreuses à exposer en coordination avec « Business France ».

Cette année, la FIM anticipait une fréquentation de 50 000 visiteurs sur 550 stands qui couvrent une surface de 12 000 m2. 12 pays étaient présents durant le salon. 40 conférences s’y sont tenues durant les quatre jours de l’évènement.

De nombreux jeunes entrepreneurs malgaches ont été partie prenante de cet évènement, pour présenter leurs start-ups et chercher des appuis financiers.

Ont également été mises à l’honneur et sous les feux des projecteurs les femmes entrepreneures qui par une mobilisation sans précédent véhiculent des messages positifs pour l’avenir. Le Groupement des femmes entrepreneures de Madagascar (GFEM) était présent pour « développer durant cet évènement les divers sujets susceptibles de devenir des marqueurs incontournables de l’action entrepreneuriale à Madagascar ».

Dernière modification : 22/05/2017

Haut de page