La France, à travers l’Agence française de développement, s’engage pour renforcer la gouvernance locale et mieux coordonner la planification urbaine.

Les 27 et 28 février 2020 se tient l’atelier de lancement de l’une des composantes du projet de renforcement de la Gouvernance Urbaine du Grand Antananarivo (GUGA), financé par la France à travers l’Agence française de développement. Elle vise à doter 27 communes de l’agglomération de plans de renforcement de capacités.

L’agglomération d’Antananarivo compte désormais plus de 2,5 millions d’habitants. Mais la rapide croissance démographique de la zone ne s’accompagne pas d’un niveau d’investissement public suffisant pour offrir à tous des infrastructures et des services urbains de qualité. Face à ces enjeux, la France, à travers l’Agence française de développement, s’engage aux côtés du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, de la Commune urbaine d’Antananarivo et des communes périphériques, pour renforcer la gouvernance locale et mieux coordonner la planification urbaine.

Le projet GUGA, grâce à un financement de plus de 20 milliards d’ariary (soit 5 millions d’euros), vise à renforcer les acteurs publics de l’urbain dans le Grand Antananarivo à travers trois actions structurantes :

  • la création de l’Agence d’urbanisme du Grand Antananarivo (l’IPAM), qui sera un espace utile d’information, d’expertise et de coordination à l’échelle de l’agglomération, afin d’améliorer la planification de son développement et l’efficacité de ses services ;
  • le renforcement des capacités d’intervention de l’INDDL, rattaché au ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, pour qu’il puisse exercer pleinement sa fonction d’appui aux collectivités territoriales décentralisées ;
  • l’élaboration et la mise en œuvre de plans de renforcement de capacités dans 27 communes du Grand Antananarivo.

« Ce projet s’inscrit pleinement dans les priorités fixées par le Gouvernement en matière de consolidation des collectivités territoriales. Il repose sur l’idée que le développement d’une ville exige de renforcer la gouvernance locale, pour lui donner les moyens de tracer à son échelle sa trajectoire sociale, économique et écologique. Il intervient donc en complémentarité des projets d’infrastructures que nous finançons, comme Lalankely par exemple », affirme Jérôme Bertrand-Hardy, directeur de l’agence AFD de Madagascar.

Durant deux jours, sous l’égide de l’INDDL, les acteurs qui composent le Grand Tana travaillent à la préparation des diagnostics sur lesquels se fonderont les plans de renforcement de capacités des 27 communes bénéficiaires.

A propos de l’Agence française de développement
Le groupe Agence française de développement (AFD) est un établissement public qui met en œuvre la politique de la France en matière de développement et de solidarité internationale.
Climat, biodiversité, paix, éducation, urbanisme, santé, gouvernance… Nos équipes sont engagées dans plus de 4000 projets à fort impact social et environnemental dans les Outre-mer français et 115 pays. Nous contribuons ainsi à l’engagement de la France et des Français en faveur des Objectifs de développement durable (ODD).
www.afd.fr

Dernière modification : 27/02/2020

Haut de page