La France, au travers de l’Agence Française de Développement, renforce sa coopération avec le Ministère malgache de la Justice

Madame ANDRIAMBOLOLONA Vonintsalama Sehenosoa, Ministre des Finances et du Budget, Madame Véronique VOULAND-ANEINI, Ambassadeur de France à Madagascar et Monsieur Bertrand FICINI, directeur adjoint de l’Agence Française de Développement à Madagascar ont procédé le mardi 3 juillet, en présence de Madame HARIMISA Noro Vololona, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, à la signature de deux accords de financement principalement en faveur du renforcement de l’Etat de droit à Madagascar.

La cérémonie a vu la participation de l’ensemble des directions générales du Ministère de la Justice, du Directeur général de l’Ecole nationale de la magistrature et des greffes, et du Conseiller de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France.

Le projet d’appui à la justice à Madagascar (PAJMA) d’un montant de près de vingt milliards d’ariary (cinq millions d’euros) est le premier financement de l’AFD dans le secteur et s’inscrit dans la continuité des actions soutenues par l’Ambassade de France depuis plus de quinze ans. Il constitue la première pierre d’un partenariat de long terme que le Ministère de la Justice et l’AFD souhaitent bâtir.

Le Gouvernement malagasy a sollicité cet appui auprès de la France au travers de l’AFD pour améliorer le service public de la justice pour les citoyens malagasy. Le projet appuiera ainsi l’efficacité et l’accessibilité des juridictions judicaires, en particulier dans les régions d’Atsinanana et d’Analamanga. Il améliorera le fonctionnement de l’administration pénitentiaire pour mieux garantir les droits des détenus et préparer leur réinsertion. Il renforcera enfin les capacités du Ministère de la Justice afin de mieux piloter et évaluer sa politique sectorielle.

De façon transversale, le projet contribuera aux efforts du Gouvernement et des autres acteurs publics et de la société civile engagés dans la lutte contre la corruption. Il poursuivra notamment le travail engagé sur la professionnalisation et la sécurisation des concours des Ecoles Nationales de la Magistrature et des Greffes et de l’Administration Pénitentiaire. Il accompagnera également le contrôle des juridictions et des établissements pénitentiaires et l’harmonisation des procédures d’évaluation du personnel, par un soutien important à l’inspection du Ministère et au Conseil Supérieur de la Magistrature.

Le Ministère de la Justice sera responsable de la mise en œuvre du projet et accompagné pour ce faire par des experts, en particulier ceux de l’opérateur français Justice Coopération Internationale qui mobilisera des agents du système judiciaire français en appui à la professionnalisation du personnel judiciaire et pénitentiaire malagasy.

La préparation de ce projet a bénéficié d’un travail important de co-construction par les équipes du Ministère de la Justice et la partie française, et de l’appui des partenaires, en particulier l’Union Européenne, le PNUD, le CICR, Humanité & Inclusion et Grandir Dignement, afin d’assurer une bonne articulation avec les autres financements mobilisés en faveur du secteur.

Le projet d’appui à la justice à Madagascar démarrera cette année et arrivera à son terme en 2022.

Dernière modification : 04/07/2018

Haut de page