La France réaffirme son soutien à Madagascar dans la lutte contre la peste

L’Ambassadeur de France, Mme Véronique VOULAND-ANEINI, a remis ce vendredi 4 décembre une donation de 250 000 paires de gants médicaux au Ministre de la Santé Publique de Madagascar, M Mamy ANDRIAMANARIVO.

Alors que le gouvernement a déclaré officiellement la fin de l’épidémie de peste pulmonaire urbaine le 27 novembre dernier, ce don a pour objectif de réaffirmer le soutien de la France à Madagascar dans la lutte contre la maladie sur le long terme.

«  Si l’épidémie de peste pulmonaire urbaine a pris fin, la saison pesteuse s’étend jusqu’à avril prochain. C’est pourquoi la France reste impliquée dans un soutien actif à la riposte afin d’aider Madagascar dans son objectif d’éradication de la maladie. » a déclaré Mme VOULAND-ANEINI.

Ce don va notamment permettre d’offrir une protection supplémentaire aux personnels de santé, particulièrement exposés aux risques de contamination.

«  Il s’agit d’un acte de prévention sur le long terme, afin de fournir aux personnels de santé une barrière supplémentaire contre la maladie et ainsi prévenir et contrôler les infections. »

Mme Véronique VOULAND-ANEINI a profité de l’occasion pour rappeler le rôle de la France durant la lutte pour l’épidémie :

« Dès l’annonce de l’épidémie, la France a également joué son rôle en codirigeant la commission « prise en charge » de la cellule de crise, au côté des autorités nationales. De plus, le Centre de Crise et de Soutien (CDCS) du Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères a répondu promptement à la requête d’assistance de Madagascar en dépêchant une équipe de médecins urgentistes afin de constituer un dispositif de type SAMU à Tananarive.
Essentiel pour la qualité et l’efficacité de la riposte dans la capitale et déterminant pour parvenir à enrayer la progression de l’épidémie, ce dispositif a permis de contribuer à une prise en charge plus rapide et structurée des cas suspects et au contingentement de l’expansion de la maladie. Ce « Samu Peste » a permis de donner une cohérence à l’ensemble des mesures déjà prises par les autorités malgaches, notamment la mise en service d’un nouveau numéro centralisé « urgence peste 910 » et la coordination à Tananarive par le ministère malgache de la santé d’un dispositif de 6 cliniques mobiles (ambulances) pour prendre en compte les cas suspects.
 »

Mme Véronique VOULAND-ANEINI a conclu son discours en réaffirmant le soutien de la France à Madagascar dans la lutte contre la peste :

(…)Par ce don, je tiens à vous renouveler l’assurance, Monsieur le Ministre, que la France se tiendra à vos côtés aussi bien en temps de crise que dans la recherche de solutions à longs termes, afin que la population de Madagascar puisse bénéficier de dispositifs de santé efficaces et protecteurs. »

M Mamy ANDRIAMANARIVO a quant à lui tenu à remercier le gouvernement français tout en rappelant la nécessité de rester vigilant :

«  Nous voulons remercier le gouvernement français qui a été bien présent dans cette lutte. (…) Une fois de plus vous continuez à nous aider. Mais s’il s’agit effectivement d’une bataille de gagné, il reste une guerre à remporter. (…) Tant qu’il y aura des foyers sporadiques, il faut rester vigilant. (...) Je réitère encore une fois ma gratitude envers l’Ambassade de France. La coopération entre nos deux pays est au beau fixe ».

Dernière modification : 04/12/2017

Haut de page