La France soutient d’un projet de sécurité alimentaire

La France soutient l’association SOS Villages d’Enfants Madagascar, en collaboration avec SOS Villages d’Enfants France, à travers une subvention de 220 000 euros pour un projet de sécurité alimentaire qui va bénéficier à 168.000 enfants et adultes des régions Androy et Atsimo Andrefana (districts de Betioky, Bekily, Ampanihy, Beloha, Tsihombe et Ambovombe).

Projet : « Crise alimentaire dans le Sud de Madagascar : soutien aux populations vulnérables de 6 districts »

SOS Villages d’Enfants Madagascar est active en permanence dans six localités du Sud de Madagascar pour y mener un programme de développement. Les évènements climatiques inhabituels des derniers mois (grêles, absence de pluie, température élevée) ont eu pour conséquence la destruction des cultures de saison ce qui entraîne actuellement une pénurie de ressources alimentaires et une hausse des prix des denrées alimentaires de première nécessité. Les populations isolées les plus pauvres sont contraintes de se nourrir de ce qu’elles trouvent : fruits voire feuilles de cactus, racines, semences. Cette alimentation présente des risques pour la santé des plus fragiles, et ne suffira pas en quantité.

La population du Sud se trouve de ce fait en situation d’extrême vulnérabilité alimentaire. Sollicités par les autorités locales et les responsables communautaires, SOS Villages d’Enfants Madagascar a décidé de mobiliser ses moyens logistiques (véhicules, bureaux, salles) et ses ressources humaines (sages-femmes, agents de terrain, éducateurs, coordonnateurs, personnel administratif et financier) afin d’apporter un secours alimentaire et sanitaire d’urgence au mois de février et mars. La France (via le Centre de Crise et de Soutien du Ministère des Affaires Étrangères et l’Ambassade de France à Madagascar) a décidé d’intervenir et d’apporter son aide par l’intermédiaire de l’Association SOS Villages d’Enfants Madagascar pour renforcer davantage cette action. Ainsi un appui financier de 220.000 euros permettra de couvrir dans un premier temps les besoins vitaux immédiats des populations les plus vulnérables (alimentation, santé maternelle et infantile), et dans un deuxième temps de soutenir les familles pour qu’elles recouvrent leurs moyens de production.

Les activités ont déjà commencé depuis ce mois de mai, et pour une durée de 8,5 mois :
• 24.000 distributions ponctuelles de denrées alimentaires destinées à 168.000 enfants et adultes ;
• Mise en œuvre de travaux en HIMO, et renforcement des activités agricoles des ménages par une distribution de semences et de matériels de production.

A propos de SOS Village d’Enfants Madagascar

Depuis 1989, SOS Villages d’Enfants Madagascar, Reconnue d’Utilité Publique depuis juin 2012, agit en tant qu’association à vocation sociale. Membre de SOS Villages d’Enfants International, présente dans 133 pays, et financé principalement par SOS Villages d’Enfants France, elle œuvre dans le domaine de la promotion de la protection et de la mise en pratique des droits de l’enfant à Antananarivo, Antsirabe, Mahajanga, Toamasina, Toliary, Betioky, Bekily, Ambovombe, Tsihombe, Beloha et Ampanihy et à Fort-Dauphin.

Elle se donne pour mission d’offrir aux enfants sas appui parental (orphelins ou abandonnés) une nouvelle vie familiale, respectueuse de leur histoire et de leurs droits et de lutter contre l’abandon et la marginalisation d’enfants lorsque les parents ne sont plus en mesure d’assurer leur mission d’éducation et de soins.
Pour cela, l’association mène différentes actions : accueil à long terme d’enfants et de fratries d’enfants orphelins et abandonnés, prise en charge d’enfants démunis, aide à la scolarisation d’enfants en situation de risque de déscolarisation, création de dispensaires et de structures de Protection Maternelle et Infantile (PMI), appui au développement communautaire, aide d’urgence humanitaire.

Quelques chiffres :
• 706 enfants et jeunes privés de l’appui parental accuillis à long terme au sein des villages d’enfants SOS et accompagnés en insertions sociale et professionnelle
• 5.570 enfants déscolarisés, enfants des rues, enfants en situation de risque d’abandon scolaire, etc. sont inscrits auprès de nos structures scolaires et autres établissements (EPP, CEG, Lycées) et reçoivent des appuis scolaires et alimentaires
• 125 enfants retirés des lieux de travail et sont inscrits dans une formation professionnelle qualifiante
• 5.240 enfants reconnus officiellement bénéficiaires du programme d’enregistrement de naissances et sensibilisation communautaire sur les droits des enfants à l’identité
- 41.700 enfants et 7.200 familles bénéficiaires du Programme de Renforcement Familial (accès aux soins médicaux, récupération nutritionnelle de jeunes enfants, appui nutritionnels et appuis alimentaires, facilitation de l’accès à l’eau de consommation et à l’éducation de base, activités génératrices de revenus, programme de protection contre la maltraitance)

Renseignements :
Faneva RAHARIMANANTSOA
Coordinatrice de communication et de Parrainage
SOS Villages d’Enfants Madagascar
Tél : +261 32 05 007 13
Mail : resp.communication@vesosmad.org

Retrouvez le communiqué de presse :

PDF - 233.8 ko
(PDF - 233.8 ko)

Dernière modification : 18/05/2015

Haut de page