Le fonds commun d’appui à la société civile

La phase pilote du fonds commun multi bailleurs d’appui à la société civile malagasy, avait été initiée en janvier 2017 par l’Union Européenne, la Coopération allemande à travers la GIZ, la Coopération monégasque et l’Ambassade de France à Madagascar. Elle s’est terminée en juin 2017. Au vu du succès de cette première phase, les quatre bailleurs fondateurs ont décidé de renouveler l’expérience pour une période qui cette fois durera quatre années.
La phase pilote avait permis de financer 31 projets, et d’entériner une approche innovante de mise en commun des appuis à la société civile.

Pourquoi un fonds commun pour la société civile ?

Cette mise en commun des appuis à la société civile est née de l’idée qu’un accès facilité aux cofinancements et qu’un suivi et un reporting projet concertés vont dans le sens de la Déclaration de Paris pour une meilleure efficacité de l’aide.
Pour mieux répondre aux attentes de la société civile, le fonds propose un appui intégré, en combinant renforcement de capacités, financement et accompagnement dans la mise en œuvre du projet. Par ailleurs, les subventions ne sont pas octroyées suite à un appel à propositions, mais par attribution directe ; les associations et ONG peuvent donc proposer des projets à tout moment.

A quoi sert le fonds commun ?

Le fonds commun est doté pour la période allant de 2018 à 2022 d’un montant d’environ 8.5 millions d’euros, pour financer des projets qui non seulement permettent de lutter contre la pauvreté, mais aussi et surtout, qui permettent à la société civile de monter en compétences, de se structurer et de se positionner en interlocuteur des autorités locales et nationales.
Cette nouvelle phase du processus dite « de croisière », dont la réalisation aura lieu de 2018 à 2022, permettra de poursuivre le soutien et l’enrichissement des dynamiques de changement impulsées par la société civile malgache et de façonner la suite de l’initiative. L’idée étant d’ouvrir le fonds à d’autres bailleurs publics et privés qui se monteraient intéressés, et à terme, d’en confier la gestion à une entité malgache qui saura gérer des appuis à la société civile émanant de différentes sources de financement.

Comment obtenir le soutien du fond commun ?

Vous trouverez ci-après les différents critères d’éligibilité des projets. Les subventions octroyées peuvent s’élever jusqu’à 200 000 000 Ar (environ 60 000€), selon le type et les capacités de l’association.

Porteurs de projets éligibles :

Toute organisation de la société civile établie à Madagascar (association, ONG, coopérative, union d’associations, fédération, syndicat, plate-forme, y compris informelles) hormis les associations politiques.

Types d’action éligibles :

Toute initiative endogène des OSC, tout secteur, sauf projets à caractère politique ou religieux.

Date limite de mise en œuvre des projets :

La mise en œuvre des projets financés dans le cadre de ce processus peut avoir lieu entre 2018 et 2022. A noter qu’une association ne peut ni soumettre ni gérer deux projets du fonds commun en même temps.

Zones géographiques éligibles :

- Dès janvier 2018 : régions Analamanga, Atsimo Andrefana et Analanjirofo
- A partir de fin 2018 – début 2019 (intégration progressive des nouvelles régions non-incluses dans la phase pilote) : régions Diana, Vakinankaratra, Haute-Matsiatra et Anosy

Démarche à suivre pour proposer un projet :

  • Prendre contact avec l’unité de gestion du fonds commun à l’adresse fondscommunscmalagasy@gmail.com
  • Rédiger une note succincte selon le modèle donné après la prise de contact
  • Présenter la note succincte à l’unité de gestion du fonds pour validation
  • Rédiger un formulaire complet de demande de subvention qui sera fourni après validation de la note succincte
  • Présenter le projet devant la commission d’attribution

Contact et informations

Pour plus d’information, vous pouvez écrire à fondscommunscmalagasy@gmail.com

Dernière modification : 16/10/2018

Haut de page