Rencontre des producteurs et utilisateurs de statistiques organisée par Paris 21, la coopération française et l’INSTAT, les 25 et 26 mars 2013

L’atelier de rencontre des producteurs et utilisateurs de données statistiques s’est tenu à l’hôtel Nepture à Tamatave les 25 et 26 mars 2013. Il était organisé conjointement par l’Institut National de la Statistique (INSTAT), le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France (SCAC) et Paris 21. L’objectif de l’atelier est de créer un échange entre producteurs et utilisateurs de données statistiques pour améliorer tant la quantité que la qualité de l’offre statistique.

JPEG - 870.5 ko
Ouverture de l’atelier par les autorités locales et les organisateurs

Les producteurs au sein de l’INSTAT et des Ministères sectoriels comme celui de l’Education Nationale ont présenté leurs activités statistiques et les contraintes quant à la production de données statistiques (manque de ressources humaines et financières) et leur diffusion (publications partielles et éparpillées). Les utilisateurs, qu’ils soient internationaux comme la Banque Mondiale ou nationaux comme les groupements d’entreprises, ont souligné leurs besoins en données statistiques et les difficultés qu’ils rencontrent à accéder à l’information.

Ces échanges donnent ainsi de premières pistes de réflexion pour la définition de la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique  : le rôle central de l’INSTAT dans la diffusion des données, la coordination et harmonisation des producteurs, le besoin d’analyse des données, la promotion de la culture statistique, le renforcement des ressources humaines ont été notamment évoqués.

JPEG - 534.9 ko
Présentation de l’outil de consultation des grandes enquêtes par Guillaume Poirel

Des outils pour rapprocher les utilisateurs des producteurs ont également été présentés avant leur prochaine mise en ligne. L’un de ces outils, financé par le Service de Coopération et d’Action Culturelle à travers son assistance technique et financière, permets de consulter les statistiques des grandes enquêtes nationales, de comparer des chiffres entre deux enquêtes ou dans le temps et de produire des graphiques. La Stratégie pour l’Harmonisation des Statistiques en Afrique et la Charte Africaine de la Statistique ont été présentées en vue d’une possible adhésion de Madagascar à ces cadres stratégiques de la statistique africaine

Dernière modification : 09/04/2013

Haut de page