Retour sur les 8èmes Rencontres du Film Court à Madagascar

Cette année encore, les 8èmes Rencontres du Film Court de Madagascar organisée du 5 au 13 avril 2013 par l’Institut Français de Madagascar, ont été un succès populaire et professionnel, ont rencontré un public plus nombreux, ont accueilli des invités, personnalités reconnues de l’audiovisuel international, qui se sont montrés enthousiastes quant à l’avenir du cinéma malgache ; et une compétition nationale de courts-métrages, de qualité supérieure aux éditions antérieures, a été présentée.

Un succès populaire et une offre de formations professionnalisantes…

JPEG - 85.1 ko
Le public venu nombreux

Plus de 11 000 spectateurs ont participé aux 9 jours de festivités cinématographiques et artistiques et ont pu découvrir quelque 300 films provenant de 46 pays du monde entier parmi les 36 séances proposées à l’Institut Français de Madagascar et hors les murs (Alliance Française d’Antananarivo, Cercle Germano-Malgache, Université d’Antananarivo, Tana Arts Café…).

120 personnes ont également pu suivre l’un des 9 ateliers de formation, animés par les invités internationaux du festival, proposés aux amateurs comme aux professionnels, et couvrant les divers métiers du cinéma et de la production cinématographique. Cette année, l’atelier sur l’actorat (mis en place pour la 2ème année) a suscité un engouement particulier et a révélé un potentiel intéressant chez les jeunes comédiens amateurs.

90 réalisateurs en herbe ont pu participer aux 3 jours de tournage du 5ème Ti Kino Gasy, encadré par 3 kinoïtes venus de France et du Canada et produire ainsi près de 30 films. Des laboratoires Kino ont également été mis en place en province, en amont du festival avec ces mêmes tuteurs, leur venue ayant été prise en charge par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes via l’Office franco-québécois pour la Jeunesse.

Une cinquante d’auditeurs a également pu assister aux 3 conférences sur le cinéma d’Afrique et de l’Océan Indien menées par des invités, spécialistes en la matière.

Lors de la soirée de compétition officielle, près de 200 personnes ont dû être refusées, faute de places disponibles dans la salle de l’IFM et 20 films, parmi 3 catégories (Documentaire, Fiction et Animation) ont été présentés en présence notamment des réalisateurs et des partenaires. Certains films pourraient rencontrer un bel avenir en festivals, grâce à leur qualité encourageante.

Le palmarès 2013

Les lauréats de la compétition des 8èmes Rencontres du Film Court de Madagascar sont :

* Le Zébu d’Or Animation a été attribué à :
« SUR UNE BRANCHE » de Hery ANDRIANTSITOHAINA, 3mn

JPEG - 37.3 ko
Hery Andriantsitohaina reçoit le zébu d’or animation

Une Mention spéciale a été accordée à :
« LE JOUEUR DE VALIHA » de Telina RANDRIAMAHALY, 5mn

* Le Zébu d’Or Documentaire a été attribué ex aequo à :
« LA RUE : NOTRE VIE » de Tianjato G. RAJAOARINARIVO, 20mn
et à : « DU COQ A L’ANE DANS LA TABATIERE » de Herménégilde RAZAFITSIHADINOINA, 13mn

JPEG - 54.1 ko
Tianjato Rajaoarinarivo et Herménégilde Razafitsihadinoina reçoivent le zébu d’or documentaire

* Le Zébu d’Or Fiction a été attribué à :
« TROIS ZEBUS POUR UN COCU » de Fabien ANDRITIANA, 5mn10

JPEG - 55.4 ko
Fabien Andritiana reçoit le zébu d’or fiction

* Le Prix du Public a été attribué à :
« COLORS » de Andoniaina ANDRIANARISON, animation, 4mn30

* Prix de la meilleure interprétation féminine a été attribué à :
Mirana RAMAROLAHY pour le rôle de Stacey
dans « FASHION FICTIM » de Ketaka RAZAFIMISA

* Prix de la meilleure interprétation masculine a été attribué à :
Jean Claude NALY pour le rôle du père de Totoavy
dans « ÔRIMBATO » de Freddy RAVELOMANANTSOA

* Les prix honorifiques attribués par le Jury Jeune sont :
- Catégorie Animation : « LE JOUEUR DE VALIHA » de Telina RANDRIAMAHALY
- Catégorie Fiction : « TROIS ZEBUS POUR UN COCU » de Fabien ANDRITIANA
- Catégorie Documentaire : « LA RUE : NOTRE VIE » de Tianajto G. RAJAOARINARIVO

Une 8ème édition sous le signe de la narration et de l’écriture scénaristique

Face au constat que les films malgaches présentés aux RFC témoignent d’une véritable créativité, d’une maîtrise technique souvent notable, mais que leur point faible reste le travail sur l’histoire et développement narratif, l’accent était mis cette année sur l’écriture scénaristique, afin de montrer aux jeunes réalisateurs qu’un bon film ne peut exister sans une histoire riche et bien menée. Ainsi un atelier intensif d’écriture de scénario a été organisé pendant 3 semaines en amont du festival, dirigé par le scénariste français Sébastien Régnier en faveur de 15 participants. Il a abouti à des scénarii finalisés, des notes d’intention et une lecture publique d’extraits de scénarii écrits, joués par des comédiens, une première dans l’histoire du festival.

Des actions à destination du jeune public en développement…

Tous les matins du festival étaient consacrés aux séances jeune public en lien direct avec les établissements scolaires et associations de la capitale ; des ateliers d’éducation à l’image et au son ont été organisés en partenariat avec la Lanterne Magique, Réunion.

Et nouveauté de cette année 2013, un jury jeune a été mis en place, avec le soutien de l’association Ecrans jeunes à la Réunion, afin de mettre en place un véritable débat entre 6 adolescents sélectionnés débouchant à l’octroi de prix honorifiques accordés aux films de la compétition. Un des « jurys jeunes » malgaches tirés au sort ira ensuite à la Réunion afin d’assister à la prochaine édition du festival du film jeunesse de Saint-Pierre (Réunion) où il délibèrera avec d’autres jeunes lors d’une nouvelle compétition de films.

2ème édition du fonds de production

Les spectateurs du festival ont pu découvrir en avant-première les 2 films malgaches produits en 2013 pour ce second cru du Fonds SeraSary mis en place grâce au soutien de la société Vima Vision Madagascar, Digital Development Communications et Tamaboo Films. Les deux films produits sont :

* « Le Petit Bonhomme de Riz » de Ludovic RANDRIAMANANTSOA
– fiction, 15mn, produit par DDC
* « Cohabitation » Franco CLERC – fiction, 20mn, produit par Tamaboo Films

Ces deux projets, sélectionnés parmi dix réceptionnés, « ont été retenus grâce à leur originalité, leur faisabilité technique et financière, et pour leur potentiel à représenter la production malgache à l’international  ».

Les partenaires de la 8ème édition du festival

Comme chaque année, les partenaires qui accompagnent la manifestation et qui croient en l’essor du cinéma malgache sont nombreux. En première ligne desquels, l’Institut Français Paris, qui participe à la venue de 2 invités du festival ; l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) qui fait cette année bénéficier l’association RFC de son fonds d’aide à la distribution ; le Ministère de la Culture et du Patrimoine et le Ministère de la Communication qui soutiennent la manifestation ; CFI qui offre un prix pour le lauréat de la catégorie animation ; Radio France Internationale et TV5 Monde qui communiquent et participent activement depuis de nombreuses années à la médiatisation de l’évènement ; Air France et Madauto qui contribuent au transport international et local des invités du festival ; l’UNICEF qui multiplie ses actions en faveur du jeune public des RFC, HOLCIM qui offre également le billet d’avion et la bourse de vie pour permettre à un des lauréats de la compétition de se former à l’étranger.

Et des festivals, écoles et structures de cinéma toujours plus nombreux et engagés aux côtés du cinéma malgache, avec cette année un véritable développement sur la Zone Océan Indien et sur le continent africain.

JPEG - 82.4 ko
Les réalisateurs en compétition

Dernière modification : 24/04/2013

Haut de page