Saint Eloi et remise de matériels à la DMT.

Quoi de plus opportun que de procéder le jour même de la ST Eloi en ce 1er décembre, à une remise de dons dans le cadre du partenariat Malgacho-Français avec le projet Appui à la Chaîne Logistique et Maintenance (ACLM) ? _

En effet, ST ELOI, le saint patron universel de tous les maintenanciers, est présent ce jour à la Direction des Matériels Techniques (DMT) de Sonierana afin d’évaluer, de jauger de l’évolution de la maintenance d’une année sur l’autre. _

Il pourra donc juger de lui-même, de l’étroite collaboration qui unit l’armée malgache et la coopération française… _

Pour preuve, cette journée est marquée par une évolution conséquente de la maintenance grâce à une remise de deux dons, dont le but et la portée sont toutefois très différents mais restent cependant complémentaires… _

Le premier consiste en un don de matériels composés de pièces de rechanges pour des véhicules de marque Sovamag qui équipent l’armée malgache. Il s’agit d’un lot de rechanges neufs pour SOVAMAG, composé de 80 références PANHARD pour un total de 787 articles. _
_
JPEG _

La coopération militaire française contribue ainsi par un investissement de 40.627 € soit 117.737.000 Ar, à la remise en état du parc SOVAMAG de l’armée malgache… _

En revanche, plus intéressant, le deuxième don s’inscrit beaucoup plus dans le temps puisqu’il concerne un investissement noble et de longue durée par la remise d’un outil pédagogique, ici l’amphithéâtre et les 4 bureaux des instructeurs et du chef de centre du Centre d’Instruction Technique de l’Armée Malgache (CITAM). _
_
JPEG

Inauguré par l’Etat Major Général de l’Armée Malgache, représenté par le général premier adjoint au CEMGAM et le COL HUE, Attaché de Défense près l’Ambassade de France, le CITAM voit aujourd’hui sa mission de formation technique valorisée et mise au premier plan, par la rénovation de son outil pédagogique… _
_
JPEG _

Ainsi aujourd’hui l’amphithéâtre du CITAM connait une seconde jeunesse par la réhabilitation complète de son infrastructure et constitue désormais un outil pédagogique performant, plus confortable pour les stagiaires comme pour les instructeurs et donc mieux adapté pour dispenser une formation de meilleure qualité encore… _

Les principaux travaux qui ont été réalisés sur cet amphithéâtre par l’entreprise Entreprise de Construction Générale du Bâtiment (ECBG), représentée par son directeur, M. Benoît GUILLON sont, en partant du sol au plafond : _

- le décaissement du dallage ancien et pose d’un béton de 5 cm d’épaisseur en finition lissée, _

- la dépose des portes et des fenêtres et remplacement par des portes et fenêtres neuves avec encadrement en aluminium, _

- la mise en peinture des murs intérieurs et traitement antirouille de la charpente métallique intérieure, _

- concernant les accessoires pédagogiques : _

o la dépose de toutes les table-bancs avec mise en peinture du support métallique et remplacement de la partie bois (le banc et la table) _

o la confection d’un pupitre de discours, de 2 tables de bureau ainsi de 4 chaises _

- concernant la toiture : la mise en peinture de la surface extérieure des tôles ondulées avec pose de 4 extracteurs d’air Tornado. _

- la réfection complète de l’électricité : _

o pose de l’éclairage (23 points lumineux) _

o pose d’interrupteurs et de prises électriques dont 6 au niveau des postes élèves pour l’utilisation d’ordinateur portable, _

o mise au norme et remplacement du tableau électrique _

Les travaux de l’amphithéâtre ont duré 2 mois et demi et ils ont couté, toutes prestations incluses, la somme de : 52.049.414 Ar (soit 17.960 €) _

Dans un contexte toujours difficile mais qui voit aujourd’hui des éclaircies prometteuses et très encourageantes par notamment l’évolution sensible et positif du contexte politique général de Madagascar et par voie de conséquence, la reprise maintenant officielle de la coopération régionale par la visite aux autorités militaires malgaches, la semaine dernière, du COMSUP des FAZSOI, sont des marqueurs forts qui doivent repositionner selon ces nouvelles perspectives, les projets qui relient l’armée malgache à la coopération militaire française… _

Ainsi le projet Appui à la Chaîne Logistique et Maintenance s’inscrit dans cette évolution conjoncturelle et, comme son nom l’indique, constituera toujours un appui à la chaîne LOG et maintenance et saura s’adapter aux nouvelles priorités que se fixera prochainement l’armée malgache… » _

ET PAR SAINT ELOI, VIVE LE MATERIEL !!! _

Lieutenant-Colonel Dominique BOLLIET _
Chef du projet MDGDI ACLM _
Appui à la Chaîne Logistique et Maintenance _

Dernière modification : 19/12/2011

Haut de page