Sécurisation de la fiscalité de proximité grâce à l’utilisation de nouvelles quittances à souches

Depuis le 2 janvier 2013, les centres fiscaux dépendant de la Direction Générale des Impôts utilisent la nouvelle quittance à souche autocopiante des Impôts et Taxes pour la fiscalité de proximité.

JPEG

La nécessité d’accroître les recettes fiscales et la recherche d’une plus grande équité supposent une large couverture du territoire par l’administration fiscale.

Les agents des centres fiscaux doivent ainsi se déplacer dans les communes éloignées pour percevoir l’impôt.

Dans le cadre de cette fiscalité, dites « de proximité », les quittances à souches formalisant la perception des impôts et utilisées jusqu’alors par la Direction Générale des Impots (DGI) n’avaient pas fait l’objet d’un recensement fiable et pouvaient de surcroît être falsifiées, ce qui conduisait à des risques de détournement.

Le modèle des quittances a donc été modifié et chaque registre, numéroté, fait l’objet d’un suivi.

Ce changement de quittances a été accompagné d’une campagne de communication, avec l’élaboration de 3 000 affiches et de 15 banderoles, financées par la coopération française.

JPEG - 139.2 ko
Banderoles affichées sur la façade du bâtiment de la Direction Régionale des Impôts d’Analamanga

JPEG

Dernière modification : 06/02/2013

Haut de page