Séminaire Energie sur le thème des « solutions de l’expertise française aux problèmes énergétiques de Madagascar », les 9 et 10 novembre 2017

Le Service Economique de l’Ambassade de France à Madagascar et la Chambre de Commerce France Madagascar (CCIFM) ont organisé les 9 et 10 novembre 2017 à l’hôtel IBIS d’Antananarivo un séminaire sur « les solutions de l’expertise française aux problèmes énergétiques à Madagascar ».

L’ouverture du séminaire s’est faite en présence de M. Lantoiaina RASOLOELISON , Ministre de l’Eau, de l’Energie et des Hydrocarbures, et de Mme Véronique VOULAND-ANEINI, Ambassadeur de France à Madagascar.

L’insuffisance des capacités installées de production électrique, qui sont à l’origine de délestages que connaissent les principales villes malgaches, obère considérablement le développement économique de Madagascar.

JPEG

Partant de ce constat, ce séminaire était destiné à présenter le savoir-faire français dans le domaine de l’énergie électrique renouvelable (hydroélectricité, photovoltaïque, éolien, bioénergie) à travers toutes ses déclinaisons  : entreprises de génie civile et d’ingénierie, constructeurs de centrales clefs en main, service d’exploitation et de maintenance, fournisseurs d’équipements et de matériels, gestion des déchets des centrales thermiques, stockage de carburant, solutions d’efficacité énergétique, contrôle de commandes, logiciels automates, matériels de réseaux (lignes, pylônes, isolateurs),etc.

34 entreprises françaises s’étaient inscrites.

JPEG
[Sur la photo : Richard Ferrazi- Directeur Général Colas Madagascar et Philippe Giordanella- Responsable communication Colas avec Eric Noïtakis, Chef du Service économique de l’Ambassade]

A noter la participation au séminaire de M. HOTT, Vice-Président de la Banque Africaine de Développement en charge de l’énergie.
JPEG
[Sur la photo, M. Amadou HOTT s’adresse aux participants du séminaire]

Pour Mme Véronique VOULAND-ANEINI, Ambassadeur de France à Madagascar, ce séminaire s’inscrit dans la suite de la Conférence des bailleurs et investisseurs, qui s’est tenu à Paris en décembre 2016, car « nous nous situons aujourd’hui dans le temps de la concrétisation et donc la réalisation de ces projets d’investissement ». L’opportunité était ainsi offerte aux entreprises françaises de présenter leur savoir-faire en matière d’énergies renouvelables et de formuler des solutions.

JPEG
[Sur la photo : M. Lantoniaina RASOLOELISON- Ministre de l’Eau, de l’énergie et des Hydrocarbures (MEEH) et l’Ambassadeur, Mme Véronique VOULAND-ANEINI]

« Nous sommes convaincus que la Grande île se trouve à l’aube d’un développement massif des énergies renouvelables, et les entreprises françaises, sur la base de leur expérience et de leur savoir-faire, sont en mesure d’y contribuer de manière substantielle », ont pu ajouter Eric NOïTAKIS, Chef du Service économique de l’Ambassade, et André BEAUMONT, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Madagascar.

Le séminaire était destiné à sensibiliser le ministère malgache de l’Eau de l’Energie et des Hydrocarbures, la JIRAMA (Compagnie Nationale de l’électricité et de l’eau), l’ADER (Agence de Développement de l’Electrification Rurale) et les nombreux opérateurs privés producteurs d’énergie électrique de l’existence d’une offre française complète dans le secteur de l’électricité, capable de répondre à la totalité des besoins de Madagascar.

Une cinquantaine d’entreprises malgaches ont participé au séminaire.

JPEG
[Sur la photo, de gauche à droite : Eric NOITAKIS, Mamisoa RAKOTOARIMANANA - Secrétaire exécutif ADER, Aimée ANDRIANASOLO - Présidente ORE, Lantoniaina RASOLOELISON - Ministre de l’Eau, de l’énergie et des Hydrocarbures (MEEH), Laurent RAJAONARIVELO - Secrétaire général MEEH]

JPEG
[Sur la photo, de gauche à droite : Coralie GEVERS, Représentant-résident de la Banque Mondiale à Madagascar, Kaningbi NYAKI-ZANGBULA, Représentant-résident par intérim de la BAD, Amadou HOTT, Vice-Président de la BAD en charge de l’énergie, Eric NOïTAKIS, Franck PORTE, Chef de Coopération - délégation de l’UE à Madagascar]

Des présentations par les Institutions Financières Internationales (BM, SFI, BAD et UE) et par l’AFD (Proparco) des financements mis à disposition de Madagascar pour la réalisation de projets énergétiques figuraient également au programme de ce séminaire.

JPEG

Dernière modification : 10/11/2017

Haut de page