Signature d’une nouvelle convention de financement entre l’AFD et l’Institut Pasteur de Madagascar.

Avec cette nouvelle convention, la France, premier bailleur de l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) en 2020, renforce encore, au travers de l’AFD, son soutien à cet établissement scientifique privé malgache, qui travaille au quotidien au service de la sécurité sanitaire du pays.

Mise en place dans le cadre de l’Initiative « Covid-19 - Santé en commun » en réponse à la crise sanitaire mondiale engendrée par la pandémie liée au virus Covid-19, cette nouvelle subvention de l’AFD d’un montant d’1 million d’euros (4.5 milliards d’ariary) permettra à l’Institut Pasteur de Madagascar d’assurer une continuité de ses missions, notamment en matière de lutte contre la rage, malgré les bouleversements occasionnés par la pandémie.

Justifiée par la place centrale qu’occupe l’IPM dans le secteur de la santé à Madagascar, cette nouvelle subvention permettra de :

-  mener des travaux d’aménagement et d’extension de locaux de l’Unité d’Epidémiologie et de Recherche Clinique qui afin d’améliorer les actions de recherches qui conduit notamment des actions de recherche en cas d’épidémie, et qui assure l’accompagnement des programmes de santé publique prioritaires de Madagascar ;

-  créer de nouveaux locaux destinés à héberger de nouvelles salles de cours et à renforcer ainsi les capacités de formation de l’IPM en matière épidémiologique et biologique ;

-  réhabiliter le Centre de Traitement Antirabique, le Service Médical et le Centre de Vaccinations Internationales pour assurer une meilleure prise en charge des patients ;

-  acquérir des vaccins, sérums, consommables médicaux, nécessaires à la prise en charge gratuite par l’IPM des traitements contre la rage au Centre de Traitement Antirabique à Antananarivo et à l’approvisionnement des 30 centres relevant du ministère de la Santé publique.

Dernière modification : 16/12/2020

Haut de page