Signature de l’avenant à la convention de financement du Programme d’Appui Conjoint au Secteur de la Santé (PACSS) le mercredi 21 novembre 2012

Le mercredi 21 novembre 2012, en présence de Jean-Christophe Belliard, ambassadeur de France à Madagascar, l’Agence Française de Développement (AFD) a signé avec le Ministère des Finances et du Budget malgache, un avenant à la convention de financement du Programme d’Appui Conjoint au Secteur de la Santé (PACSS), permettant le déclenchement de la 2ème tranche du Programme.

JPEG

Le PACSS est un programme de 34,5 milliards d’ariary (12 millions d’euros) qui vise au renforcement du système de santé à Madagascar. Cette subvention est mise en œuvre en deux phases :

- une première phase d’un montant de 14,4 milliards d’ariary (5 millions d’euros) lancée en octobre 2010 et achevée en septembre 2012. Cette 1ère phase a permis de contribuer à la préservation du système de santé malgache malgré la crise en maintenant la disponibilité de certains services pour la population et à soutenir le fonctionnement du système de santé ;
- une deuxième phase d’un montant de 20 milliards d’ariary (7 millions d’euros) qui s’inscrira dans la continuité des activités financées dans la 1ère tranche et permettra également d’appuyer de nouvelles activités. Cette phase démarrera en novembre 2012 et s’étendra jusqu’au 1er semestre de 2014.

JPEG

S’inscrivant dans les Objectifs du Millénaire pour le Développement, la mise en œuvre de ce programme sera articulée autour de quatre composantes :

- le renforcement de l’offre de services de santé par l’allocation de ressources additionnelles aux régions, aux districts et aux formations sanitaires ainsi que par l’appui aux initiatives soutenues par l’ONG Santé Sud en vue de favoriser l’installation et le maintien de médecins privés dans des zones rurales enclavées dépourvues d’un centre de santé public fonctionnel.
- des interventions innovatrices en faveur de la demande, notamment à travers l’élargissement de la couverture contre le risque maladie par un soutien aux Organismes Sanitaires Interprofessionnels (OSIE).
- le développement et la gestion des ressources humaines par l’appui au processus de finalisation du plan de développement des ressources humaines en santé, le financement de formations (chirurgie essentielle et infirmiers anesthésistes) et l’incitation à l’installation de médecins publics dans les centres de santé de base enclavés.
- le renforcement institutionnel et le suivi-évaluation avec un volet d’appui à la surveillance épidémiologique en complément avec le projet RSIE (Réseau Régional de Surveillance des Epidémies) des Etats membres de la Commission de l’Océan Indien.

>> Cliquez ici pour accéder au site web de l’AFD à Madagascar

Dernière modification : 22/11/2012

Haut de page