Stage de recyclage de 2 semaines au profit des unités mobiles et d’intervention de la gendarmerie malgache (06.2011)

Du 06 au 17 juin 2011, à la demande du détachement de coopération gendarmerie à Antananarivo, 2 instructeurs du Groupe des pelotons d’Intervention (GPI) de la Réunion se sont rendus à Madagascar pour effectuer un stage de recyclage de 2 semaines au profit des unités mobiles et d’intervention de la gendarmerie nationale malgache.

La première semaine consacrée au Groupe de Sécurité et d’Interventions Spéciales (GSIS) a permis un recyclage des personnels aux techniques d’intervention spécialisée à travers de nombreux cas concrets d’arrestation domiciliaire, de maitrise de forcené, d’intervention en milieu ouvert, de prise d’otage sur bus pour terminer par une intervention sur aéronef.

La seconde semaine axée uniquement sur les techniques de maintien de l’ordre a bénéficié aux unités des Forces d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (FIGN). Ainsi, l’escadron parachutiste (ESCAPARA), l’escadron porté , l’état-major des FIGN et quelques détachements des escadrons blindés et de l’escadron mixte (ESCAM) ont suivi avec intérêt et entrain ces 5 jours de recyclages menés tambour battant par le major Jean-Marc PICARD et l’adjudant Mickaël JOUAN secondés par les personnels du Centre de Formation des Unités Mobiles (CFUM) à Ivato. S’appuyant sur une montée en puissance des différents exercices effectués dans l’enceinte de la Base Aéronavale d’Ivato (BANI), instructeurs et stagiaires ont ainsi pu balayer la majeure partie du spectre des situations de crise.

Pour des unités régulièrement engagées au maintien de l’ordre depuis le début de l’année 2009, ce stage a également été l’occasion de réaffirmer les valeurs morales qui animent les personnels de la gendarmerie et de resserrer les liens de fraternités entre gendarmes malgaches et français.

En dépit de la crise qui sévit depuis 2009, toutes les actions de coopérations de nature à renforcer la sécurité de la population à Madagascar continuent d’être menées régulièrement par le détachement français. La proximité de la Réunion se révèle un atout et un appui précieux pour des actions de renfort ponctuel qui devraient se poursuivre en 2012.
JPEG

Dernière modification : 13/07/2011

Haut de page