Un spectacle dans le quartier pour mineurs de la prison d’Antanimora

L’ONG Grandir Dignement œuvrant dans le milieu carcéral et soutenue par l’Ambassade de France et l’UNICEF a travaillé avec l’ONG Zara Aina ainsi qu’avec d’autres partenaires à la mise en place d’un spectacle mettant en scène de jeunes détenus à la prison d’Antanimora.

JPEG - 80.7 ko
Présentation des jeunes détenus à la fin du spectacle

L’ONG Grandir Dignement œuvrant dans le milieu carcéral et soutenue par l’Ambassade de France et l’UNICEF a travaillé avec l’ONG Zara Aina ainsi qu’avec d’autres partenaires à la mise en place d’un spectacle mettant en scène de jeunes détenus à la prison d’Antanimora.

Grandir Dignement est une association intervenant pour la promotion et le respect des droits des mineurs en conflit avec la loi. Elle œuvre principalement dans le milieu carcéral, et ce, dans 4 établissements pénitentiaires sur le territoire de Madagascar. Depuis 4 ans, elle pilote le service de mesures de liberté surveillée (mesures alternatives à la détension) à Antananarivo, en partenariat avec le Ministère de la Justice.

L’Ambassade marque son soutien à Grandir Dignement depuis maintenant plusieurs années et lui a renouvelé sa confiance au mois de mars grâce à un financement permettant la poursuite de ses activités.

Le spectacle présenté le vendredi 22 juin 2018 à la prison d’Antanimora est le fruit d’un travail d’équipe. L’ONG Grandir Dignement, dans le cadre de son intervention et de son partenariat avcec l’Administration Pénitentiaire, a facilité l’accès à la prison à l’ONG Zara Aina qui a formé les jeunes détenus pour le spectacle. L’objectif ? Développer les compétences interpersonnelles de ces jeunes, notamment la prise de parole en public et la confiance en soi en vue d’une future réinsertion, et lutter contre l’ennui au sein du quartier pour mineurs de la prison.

D’autres organisations de la société civile intervenant dans le secteur de la protection de l’enfance ont également participé à l’organisation de cet évènement. Des éducateurs de ManaoDe (droit de l’enfant), Kozama (accès à l’éducation), Hafa (insertion sociale et économique) et ATD Quart Monde (lutte contre l’exclusion) ont été formés par Zara Aina à l’animation artistique, afin d’enrichir le panel d’activités proposées par ces structures.

Avec un spectacle de percussions, du théâtre, du chant et de la danse, les jeunes détenus de la prison d’Antanimora ont pu acquérir de nombreuses compétences, travailler en équipe et s’ouvrir à une grande variété de disciplines artistiques. Après une première représentation en mars, l’équipe espère renouveler l’expérience dès le mois de septembre.

Image 1
Image 2
Image 3
Image 4
Image 5
Présentation des jeunes détenus à la fin du spectacle

Dernière modification : 28/06/2018

Haut de page