Vakinankaratra

- Conseil régional Auvergne
- Conseil Général de l’Oise
- Conseil Général de l’Ain
- Commune de la Possession
- Commune de Clichy la Garenne
- Commune de Levallois Perret
- Commune de Varenne sur Allier
- Commune de Montluçon
- Commune de Vichy
- Commune de Villeneuve d’Ascq
- Lycée hôtelier de Chamalières
- ONG oeuvrant en Vakinankaratra

I- LA REGION AUVERGNE

La coopération décentralisée entre les deux régions a démarré en 2005 à l’occasion de la signature d’un protocole d’accord.

L’orientation essentielle en est, à l’origine, le développement du tourisme ; cet axe prioritaire s’est ensuite élargi au développement durable à Ambatolampy et à l’appui institutionnel.

1- les réalisations en matière touristique

En 2007, les deux régions ont mis au point un schéma directeur du tourisme durable et du thermalisme. Le Vakinankaratra est la première région malgache dotée d’un tel outil.

Ce document répond à un double objectif :
-promouvoir le tourisme comme facteur de développement durable
-améliorer et diversifier l’offre touristique régionale ;

Le but du projet est de fixer dans la région le flux touristique qui emprunte la RN7.

5 sites pilotes sont retenus, avec une dominante propre :

-patrimoine historique : Tsinjoarivo
-thermes et loisirs : Antsirabe et Betafo
-écotourisme : Ibity et Tsiafajavona
-tourisme villageois : Faratsiho
-artisanat : chacun des sites géographiques précédemment évoqués.

Les lieux de villégiature doivent pouvoir accueillir des petits groupes de touristes (12 à 15 personnes) ; l’échange avec la population est privilégié, afin que les visiteurs découvrent la vie quotidienne des habitants. Les séjours sont gérés par les associations des habitants, qui organisent les repas, proposent des randonnées, des travaux saisonniers, etc… dans ce but, les villages ont fait l’objet de travaux d’amélioration (accès à l’eau, à l’électricité, assainissement des hébergements). Des guides, des artisans et des responsables d’accueil et d’entretien ont été formés, avec le CITE et l’Alliance française (pour les cours de français).

En outre, la région a développé un partenariat avec le PIC (pôle intégré de croissance) de la Banque Mondiale et avec le lycée général des métiers de l’hôtellerie, de la restauration et du tourisme de Chamalières (formation de 120 personnes).

Les défis rencontrés :

Les sites pilotes ruraux ne sont pas encore reliés entre eux, ce qui ne permet pas jusqu’à présent la réalisation d’un circuit. De plus, les pistes d’accès sont souvent en état plus que moyen, ce qui rebute les organisateurs de séjours.

Il reste également à poursuivre l’ameublement de certains hébergements, ainsi qu’à en sécuriser l’équipement en eau et électricité.

La résolution de ces difficultés devrait amener une croissance rapide des touristes, dont le nombre n’est pas encore à la hauteur des possibilités d’accueil.

2- L’appui à la structuration de la gouvernance et à l’autonomie des acteurs.

Au niveau de la gouvernance, le volontaire du Conseil Régional d’Auvergne sur place aux côtés de l’équipe régionale du Vakinankaratra, et soutient les processus de décentralisation et de participation des instances et acteurs locaux.

Le volontaire appuie les organismes locaux (Office Régional du Tourisme du Vakinankaratra, Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antsirabe etc.), afin de renforcer leurs capacités et de contribuer à créer les conditions d’une bonne autonomie des acteurs de la société civile dans la conduite des projets.

3- le programme expérimental de développement durable du district d’Ambatolampy

Ce programme est mis en place avec l’assistance technique de la FAO. Il s’agit d’actions de développement durable et d’amélioration de la sécurité alimentaire en faveur de 10 communes.

Les activités intègrent l’agriculture, l’élevage, l’artisanat, l’environnement et l’écotourisme.

Entre 2007 et 2009, les sites pilotes ont été créés, les structures d’appui mises en œuvre pour la réalisation des plans d’action. Depuis 2010, l’accompagnement de ces expériences se poursuit, malgré un ralentissement causé par les difficultés politiques et les intempéries climatiques.

4- les perspectives de la coopération auvergnate

Le tourisme villageois constituera encore l’épine dorsale de la coopération.
Des pistes quand à l’avenir du programme sembleraient s’orienter sur un circuit autour des 4 lacs environnant d’Antsirabe (en contact avec le bureau d’étude Biotope), sur des projets d’eau et assainissement dans les communes concernées par le tourisme villageois (études effectuées par le GRET dans le cadre du programme MEDDEA) et enfin sur des programmes d’agriculture et de rizi-pisciculture (en partenariat avec le FERT et l’APDRA).

La majeure partie des relations institutionnelles s’effectue avec le Directeur Régional du Tourisme (DRTA) et le président de l’Office Régional du Tourisme du Vakinankaratra (ORTVA).

II- CONSEIL GENERAL DE L’OISE

A Ambatolampy, le Conseil Général a réhabilité, depuis 2001, deux centres de santé, et a envoyé du matériel médical.

III- CONSEIL GENERAL DE L’AIN

Depuis 1997, le Conseil général de l’Ain s’appuie sur les compétences de France Volontaires pour la mise en oeuvre de ses projets à Madagascar.

Les projets réalisés sont les suivants :

1997-2002 : adduction d’eau dans la commune d’Antanifotsy. ( alimentation en eau potable de 6 bornes fontaines à Andeboka-Antanifotsy et aménagement de 8 puits dans le secteur de Mananjary).

IV- LA POSSESSION ET ANTANIFOTSY

Trois étapes préliminaires ont rythmé la coopération entre Antanifotsy et La Possession :

- 12 avril 1995, signature de la Charte de Jumelage
- 31 décembre 1996, première convention signée entre La Possession et l’AFVP, concernant un projet pluriannuel de co-développement local.
- le 18 août 2004, seconde convention tripartie signée entre La Possession, Antanifotsy et Villeneuve D’Ascq.

Les principaux objectifs de cette coopération sont les suivants :

- Appuis financiers/techniques et institutionnels
- Développement durable
- Culture (réhabilitation bibliothèque municipale)

1-appui institutionnel (mise en place d’un centre d’appui aux communes (CAC).

Une convention de financement entre l’Ambassade de France à Madagascar et la commune de La Possession a été signée le 31 octobre 2006, pour un montant de 39 000 euros.

L’objet de la convention était d’apporter un appui financier aux communes de La Possession et d’Antanifotsy (Madagascar) pour contribuer à la mise en place d’un Centre d’Appui aux Communes (CAC) dans le district d’Antanifotsy et à assurer son fonctionnement sur une période de trois ans.

Le CAC, qui oeuvrait en appui aux 12 communes proches d’Antanifotsy, a permis la construction d’un abattoir, d’une boucherie, et l’aménagement d’un CEG. Ce CAC est aujourd’hui dissous.

Aujourd’hui, la coopération décentralisée s’oriente vers un appui direct entre partenaires, en prenant en compte les priorités de la commune (nouvelle boucherie, barrage, centre de santé de base 2, etc…)

2- développement durable

Dans le cadre du développement durable à Antanifotsy, un projet a vu le jour en 2008, pour la réalisation duquel le MAEE a attribué 5000 euros en 2008. Cette réalisation avait pour but la résorption de l’insalubrité, la promotion de l’hygiène et de la sécurité dans la vie quotidienne des habitants de la commune.

Les travaux effectués ont porté principalement sur :

- l’hydraulique villageoise (forage, exploitation d’une nouvelle source...)
- la réhabilitation de la boucherie communale, du marché couvert et du stade communal
- la mise en place d’un service d’enlèvements des ordures ménagères (acquisition d’un tracteur notamment)
- l’électrification de la voie publique et de l’aire de stationnement
- la mise en place d’une maison polyvalente de l’Océan Indien ou Alliance de l’Océan Indien.

3-culture

Cette coopération a porté essentiellement sur deux actions :
- en 2000 : mise en place de la bibliothèque communale d’Antanifotsy et appui à la réalisation de la station radio d’Antanifotsy ;
- En 2001, envoi d’un container de livres et création d’une bibliothèque au CASE d’Antanifotsy.

V- COMMUNE DE CLICHY LA GARENNE

Une convention a été signée en 2008 avec la commune d’Antsirabé, afin de remettre en état un centre de santé. Ce projet est achevé à ce jour.

VI- COMMUNE DE LEVALLOIS PERRET

Une convention a été signée en 1995 avec la commune d’Antsirabé, afin de développer des échanges culturels et artistiques. Cette coopération a atteint sa maturité et est achevé.

VII- COMMUNE DE VARENNES SUR ALLIER
Commune Urbaine d’Ambatolampy.

Lors de la dernière visite malgache en France de novembre 2008, une rencontre a été organisée entre la délégation malgache (Chef de Région du Vakinankaratra, Directeur du Développement Régional) et les élus et les services techniques de Varennes sur Allier (visite d’une usine de traitement des déchets). Un camion de ramassage des déchets a été donné par cette commune.

VIII- COMMUNE DE MONTLUCON
Commune urbaine d’Antsirabé.
.
Une action relative à la collecte de déchets à Antsirabé a été entreprise en 2006. Cette action s’est achevée en 2007.

IX- COMMUNE DE VICHY

Commune urbaine d’Antsirabé.

Les mois d’octobre et novembre 2009 ont vu se dérouler un chantier d’insertion de jeunes mené par la Mission Locale de Vichy en partenariat avec le Centre Social René Barjavel de Vichy, et en appui à une association d’enfants des rues de la ville d’Antsirabe (construction d’une salle de classe, outils pédagogiques, etc.).

X- COMMUNE DE VILLENEUVE D’ASCQ

Une convention a été signée en 2004 avec Antanifotsy, dans le cadre de l’eau et de l’assainissement.

Antanifotsy est une ville jumelée avec la Ville de La Possession (Réunion) qui, elle même jumelée avec Villeneuve d’Ascq, a sollicité cette dernière pour mettre en place une coopération tripartite.

Cette coopération s’est concrétisée par les réalisations suivantes :

- adduction d’eau par captage gravitaire à Antanifotsy
- équipements sanitaires publics
- appui aux initiatives des jeunes et renforcement de la dynamique associative
- études sur les 11 communes en vue d’élaborer un plan d’action pluriannuel
- suivi et coordination des actions.

XI- LYCEE HOTELIER DE CHAMALIERES

Formation de 5 formateurs malgaches à Chamalières et intervention de 2 enseignants du Lycée auvergnat lors de sessions de formation à Antsirabe. La région travaille en partenariat avec ce lycée sur des formations en hôtellerie restauration (formation de 120 personnes).

XII- ONG OEUVRANT OU AYANT ŒUVRE EN VAKINANKARATRA

- ACH
- Akani Soa
- A médecins de campagne
- ASPJ
- AVSF (agronomes et vétérinaires sans frontières)
- CFSI
- CREJA
- Defi
- Enfants d’abord
- Fert
- Fondation Merieux
- Fondation Veolia
- GRET
- Interaide
- Santé Sud
- Terreaux de l’espoir

Dernière modification : 21/11/2011

Haut de page