La coopération décentralisée

La coopération décentralisée franco-malgache constitue un important levier de développement local et un appui inconditionnel au processus de décentralisation malgache.

Dans le monde

L’action extérieure des collectivités territoriales (AECT) associe des collectivités françaises et étrangères pour mener des projets de coopération dans les domaines de la culture, du climat, du développement urbain et rural durables, de l’éducation, de la jeunesse, et du développement économique.

Quand l’action extérieure est contractualisée par convention entre autorités locales partenaires, on parle de coopération décentralisée. Les collectivités accompagnent l’ouverture des entreprises à l’international en même temps qu’elles conduisent des projets de développement ou mènent des politiques de soutien à la gouvernance locale. De la Bretagne au Mali, ou encore de Strasbourg à Volodga en Russie, autour de 11 600 projets de coopération sont conduits par près de 4 770 collectivités françaises. Des partenariats sont ainsi engagés avec quelque 8 300 collectivités étrangères dans 135 pays.

À Madagascar

Les relations entre collectivités territoriales françaises et malgaches sont anciennes. Le premier accord de jumelage date de 1961. Ces relations se sont renforcées au cours des années 1990 par les coopérations actives de la Région Ile-de-France, l’Institut Régional de Coopération et Développement (IRCOD) d’Alsace-Lorraine et le Département du Finistère. Fortes des Assises de 2006, elles s’élargissent avec les partenariats entre la Métropole du Grand-Lyon et la Région Haute-Matsiatra, les régions Aquitaine et Itasy, Haute-Normandie et Atsinanana. Depuis 1994, on estime que 245 projets ont été portés, pour un montant moyen de décaissement annuel sur fonds propres de 7 millions d’euros en 2015. Avec les dispositifs 1% eau et assainissement Loi Oudin-Santini, 1% énergie et 1% déchets, le champ d’activités s’est élargi à de nouvelles thématiques.

PNG - 176.7 ko
Les coopérations décentralisées entre la France et Madagascar (2017)

La Délégation pour l’Action extérieure des collectivités territoriales du MAEDI a appuyé la coopération décentralisée franco-malgache dans le cadre de différents à appels à projets triennaux, Climat et Jeunesse. La hausse significative des projets portés par les coopérations décentralisées qui ont bénéficié d’un financement extérieur, principalement de l’Agence française de développement et de la Délégation de l’Union européenne témoigne de la professionnalisation des programmes et des relations de confiance établies avec les partenaires techniques et financiers.

L’action de la France à Madagascar

La création de liens entre les collectivités françaises

Le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France à Madagascar (SCAC) assure la promotion des projets de coopération décentralisés, la circulation d’informations et la transmission d’appels à projets de l’UE. Il accompagne également sur le terrain les missions d’élus français à Madagascar. Dans cette perspective, une Plateforme d’Action Internationale des Collectivités Territoriales a été conçue pour permettre l’accès des collectivités territoriales à des ressources de base et assurer la plus large association des collectivités aux évènements organisés par l’Ambassade.

Le Service de Coopération et d’Action Culturelle mobilise par ailleurs des crédits afin de conforter des projets en cours de la coopération décentralisée.

Les liens entre les collectivités françaises et l’Agence Française de Développement (AFD) se sont également renforcés à Madagascarau travers de deux programmes :

  • un programme de Mobilité Urbaine (PAMU) géré par la région Ile-de-France et la commune urbaine d’Antananarivo ;
  • un programme d’aide au développement des villes moyennes (PADEV), prévoyant un volet rénovation des infrastructures dans 7 grandes villes de Madagascar et un volet renforcement institutionnel.

Les Ateliers de la coopération décentralisée

Deux fois par an, l’Ambassade de France à Madagascar organise un atelier à Tananarive et un second en province. Ces rencontres permettent de décloisonner les collectivités territoriales françaises et malgaches qui coopèrent par une mutualisation des projets en cours et de dialoguer avec les représentants malgaches, les ONG, les opérateurs français sur des sujets d’actualité à Madagascar. Ils sont l’occasion de réaliser des visites de terrains des différents projets de coopération.

Les Assises de la coopération internationale des collectivités malagasy et françaises

En 2017 aura lieu à Antananarivo la deuxième édition des Assises qui rassemblera des élus, représentants de l’Etat, ONG et opérateurs économiques français et malgaches. Elles seront l’occasion pour tous ces acteurs de se rencontrer et d’échanger, de créer de nouveaux liens et d’envisager ensemble les grandes orientations pour la coopération décentralisée franco-malgache.

L’agenda de la coopération décentralisée

  • Les Ateliers de la coopération décentralisée, Tananarive, 27 et 28 mars 2017
  • Le Forum International des Collectivités territoriales, Paris, 9 et 10 Octobre 2017
  • Les 2ème Assises de la coopération décentralisée, Tananarive, 24 au 26 Octobre 2017 au centre de conférence de l’hôtel Carlton

Informations complémentaires

Liens utiles

Dernière modification : 12/07/2017

Haut de page